Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 11:35
INS Kolkata - photo Livefist

INS Kolkata - photo Livefist

 

14 août 2014. Portail des Sous-Marins

 

Le bombardement par Israël de la bande de Gaza a des conséquences assez inattendues pour la marine indienne. Le conflit, combiné avec la défaillance de l’organisme indien de recherche, a conduit au retard de l’installation d’un système de missiles à bord du destroyer INS Kolkata, un navire dont l’admission au service actif reste cependant programmé pour ce samedi en présence du premier ministre Narendra Modi.

 

Cette affaire illustre la manière dont des conflits étrangers peuvent affecter l’Inde, en particulier son niveau de préparation militaire : l’armée et la marine indiennes sont très dépendantes des importations et des savoir-faire étrangers.

 

L’admission au service actif signifie normalement qu’il est opérationnel, prêt à accomplir ses missions. Mais l’INS Kolkata est privé de son système de défense anti-aérienne et de son sonar actif remorqué, un des 2 moyens qui lui permettent de détecter les sous-marins, ont reconnu ce jeudi des officiers de haut-rang.

 

« Nous sommes inquiets, » a déclaré le vice-amiral A.V. Subhedar, responsable de la construction et des achats de navires. « Mais nous pensons que le missile sera disponible sous peu : les lanceurs sont prêts. »

 

Le système de défense anti-aérienne devait être développé conjointement par la Defence Research and Development Organisation (DRDO) indienne et par Israel Aircraft Industries selon un accord signé en 2006.

 

Le contre-amiral A.B. Singh, adjoint au chef d’état-major, a expliqué que le système de lancement du missile Barak NG (pour nouvelle génération) était prêt, mais qu’il ne pourrait être installé à bord du destroyer qu’après que le missile ait été testé en Israël.

 

Un précédent essai, en février, a échoué « parce qu’il y a eu des oscillations, tous les paramètres n’ont pas été respectés. »

 

Un essai complet du missile — au cours duquel il sera lancé depuis un lanceur et devra abattre un missile attaquant — ne devrait avoir lieu que vers la fin septembre.

 

L’essai a été retardé à cause des bombardements israéliens sur la bande de Gaza. De nombreuses compagnies aériennes avaient annulé leurs vols vers Tel Aviv — des roquettes lancées par le Hamas étaient tombées à proximité de l’aéroport — jusqu’à ce qu’un cessez-le-feu fragile n’intervienne cette semaine.

 

Le destroyer INS Kolkata, d’un déplacement de 6.800 t, est la tête de série du Projet 15A. 2 autres sont en construction : le Kochi et le Chennai.

 

Baptisé un “destroyer furtif”, le Kolkata était attendu pour 2010. Il a déjà 4 ans de retard, mais, malgré ce retard, le DRDO n’est pas parvenu à terminer à temps le système de missiles d’une portée de 70 km. Le Barak NG est supposé être le bouclier anti-aérien non seulement de l’INS Kolkata mais aussi de toute la force qu’il protège, dont un porte-avions.

 

Le Kolkata est aussi le “navire d’essai” pour une autre classe de 4 navires, baptisée le Projet 15B. Ces 4 navires doivent recevoir de nouveaux systèmes, dont la plupart sont développés en Inde, mais l’absence du Barak NG et du sonar actif remorqué peut limiter le rôle de ces navires.

 

Un autre conflit à l’étranger — la crise en Ukraine — pourrait avoir des conséquences sur le Kolkata : ses moteurs — des turbines à gaz fabriquées par l’usine Zorya en Ukraine — doivent aussi constituer le principal système de propulsion du Projet 15B.

 

La crise en Ukraine ne devrait pas avoir de conséquences immédiates. Mais la marine indienne est à la recherche d’autres fournisseurs pour les pièces détachées des navires en construction.

 

Le 23 aout, la marine indienne doit mettre en service un 2è navire, le Kamorta. Caractéristique unique : le Kamorta est une corvette de lutte anti-sous-marine, dont 90% des équipements ont été conçus en Inde.

 

Mais le Kamorta, comme le Kolkata, ne sera pour l’instant équipé de son sonar actif remorqué. En d’autres termes, la plateforme ASM n’aura pas de senseur de détection de sous-marin.

 

Le mois dernier, le ministre de la défense Arun Jaitley a annoncé au Parlement qu’il avait retenu une compagnie allemande, Atlas Electronik, pour fournir le sonar actif remorqué, non seulement pour le Kamorta, mais pour tous les navires de 1er rang. La DRDO cherche aussi à développer son propre sonar actif remorqué.

 

Référence : Calcutta Telegraph (Inde)

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...
  • Brazilian Navy H225M Naval Combat Configuration
    17 nov. 2016 Airbus Helicopters Helibras and Airbus Helicopters have opened a new chapter in the history of the H225M multirole utility helicopter with the official presentation of the first aircraft in naval combat configuration. More info Helibras and...
  • Chronique culturelle - 17 Nov.
    La Bataille du Pont d'Arcole - Horace Vernet 17.11.2016 source JFP 17 novembre 1794 : début de la bataille de la Sierra Negra (Espagne) « opposant les troupes des généraux de Pérignon et Dugommier à celles du général espagnol de Carvajal. Cette victoire...
  • Le CEAM présente le CEILDT - Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques
    15 nov. 2016 CEAM Petit clip de présentation sur le Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT). Petit clip de présentation sur le Centre d'Expertise et d'Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT).
  • Audition de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales
    photo Aseemblée Nationale 9 novembre 2016 Commission de la défense nationale et des forces armées - Compte rendu n° 15 Présidence de Mme Patricia Adam, présidente — Audition, ouverte à la presse, de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries...
  • Chronique culturelle - 15 Nov.
    Jean Gabin, chef de char du Régiment Blindé de Fusiliers Marins 15.11.2016 source JFP 15 novembre 1315 : bataille de Morgarten (Suisse actuelle). Convoités à la fois par la Bavière et l'Autriche, les Cantons suisses (Uri, Schwytz et Unterwald) donnent...
  • Chammal : les artilleurs appuient les forces irakiennes
    10 nov. 2016 Ministère de la Défense Opération Chammal : les artilleurs de la Task Force Wagram appuient les forces irakiennes et participent à la sécurisation des zones conquises aux alentours de Mossoul. Opération Chammal : les artilleurs de la Task...
  • Chronique culturelle - 10 Nov.
    La bataille de Tolbiac, toile marouflée, Panthéon de Paris, France - Joseph Blanc (1846-1904) 10.11.2016 source JFP 10 novembre 496 : bataille de Tolbiac (Zulpich - Allemagne actuelle). Le roi Clovis écrase les Alamans près de l'actuelle ville de Cologne...
  • Chronique culturelle - 9 Nov.
    Bataille de Coulmiers - Prise d'Orléans - 9 novembre 1870 09.11.2016 source JFP 9 novembre 1799 : coup d'Etat du 18 brumaire . Le général Bonaparte est porté au pouvoir par un coup d'Etat qui dure jusqu'au 11 novembre, mettant fin au Directoire et initiant...

Categories