Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 12:40
photo Rostec

photo Rostec

 

02.07.2014 by Rostec

 

Les militaires recevront des senseurs individuels d’identification

 

En 2017 les militaires russes doivent recevoir des senseurs individuels «ami-ennemi». L’échange de signaux spéciaux permettra de distinguer les représentants de son camp sur le champ de bataille indépendamment de l’équipement, des moyens de camouflage, etc. Les experts notent que la propagation de ces systèmes au niveau de l’échelon tactique aidera à diminuer les pertes militaires.

 

La fabrication de systèmes d’identification pour le personnel est entrée dans le projet de création d’un cluster de recherche et de production à Kazan sous l’égide du consortium «Technologies radio-électroniques» (KRET) (КРЭТ). Le projet, après avoir reçu l’accord du vice premier ministre Dimitri Rogozine et du ministre de l’industrie et du commerce Denis Mantourov, suppose la coopération de six entreprises dont deux d’entre elles sont situées dans la capitale du Tatarstan. C’est justement là qu’il sera fabriqué l’équipement, l’étude sera réalisée dans d’autres villes.

 

Le consortium dépensera 10,6 milliards de roubles pour la coopération de six de ses entreprises et pour leur rééquipement jusqu’en 2017. Outre les senseurs pour l’infanterie et la nouvelle génération de systèmes «ami-ennemi» pour l’aviation et la flotte, le cluster fabriquera également des complexes de lutte radio-électronique et des systèmes de navigation de proximité pour les avions et les hélicoptères.

 

L’adjoint du directeur général du KRET pour la planification stratégique et la réalisation des commandes d’Etat de la défense Andreï Tiouline a parlé des plans de fabrication de nouveaux systèmes pour l’armée russe.  Selon lui, le système «ami-ennemi» pour les soldats sera réalisé sous la forme d’une application – senseur installé sur le vêtement du militaire. Il sera programmé en fonction des tâches fixées. Le Ministère de la Défense est déjà très intéressé par cette élaboration.

 

Le système antérieur « ami-ennemi » a été créé pour les pays du Pacte de Varsovie et il a été prévu pour l’identification des chars, des avions, des bateaux mais pas des personnes. «Maintenant les conflits ont souvent un caractère local et l’armement utilisé par les différentes parties est souvent produit dans un même pays. Les systèmes d’identification ne fonctionnent pas dans cette situation. Les militaires sont arrivés à la conclusion qu’il faut les compléter rapidement avec une application modifiée. Nous passons de la défense de l’objet à la défense de l’homme», – a dit Andreï Tiouline.

 

Les nouveaux senseurs peuvent entrer dans la composition de l’équipement «Ratnik» ou «Barmitsa».

 

On pourra distinguer un soldat «ami» d’un soldat «ennemi» avec le même équipement en regardant l'écran du dispositif spécial semblable à un téléphone mobile. Il affiche l’emplacement actuel du soldat sur une carte électronique et l’emplacement des forces amies.

 

Les exportateurs russes n’ont pas d’information sur la présence d’un tel système dans les troupes de l’OTAN. Les experts militaires pensent que le nombre de cas de «feu ami» dans le cadre d’opération de maintien de la paix permet de parler de son absence.

Il est prévu dans le cadre du cluster de réunir des entreprises de Kazan : le groupe de recherche et de production «Radioélectronika» V.I. Chimko et l’usine «Radiopribor». En plus, encore quatre entreprises du KRET participeront à la corporation : Institut radiotechnique de recherche scientifique de Kalouga, usine de Samara « Ecran », usine de radio Jigoulevski et groupe de production de construction d’appareils d’Oufa. Le cluster est créé comme une production d’usage mixte (civil et militaire).

 

«La recette totale attendue du cluster avant 2020 est de 18 milliards de roubles, un cinquième de cette somme provient de la part de l'identification. Ces systèmes apportent un how-Know pour le développement de la production civile – systèmes d’identification et de limitation d’accès pour le transport, le secteur de l’énergie. Six entreprises participent actuellement au projet mais nous voulons ouvrir au business privé un accès à l'équipement pour qu'il travaille en trois – huit et baisser le coût de revient de la production», - a noté Andreï Tiouline.

 

Selon le premier adjoint du président du comité pour l’industrie de la Douma d’Etat Vladimir Goutenev, il faut un strict contrôle des fuites d’information dans une entreprise où il cohabite une production militaire secrète et civile high-tech.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories