Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 16:50
photo EMA

photo EMA

 

12.08.2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense Globale

 

À chaque crise aiguë de ce bas monde, on désespère. Des atermoiements de l’Europe, géant économique aux petits pieds diplomatiques. L’exemple du drame irakien effraie. Les ambassadeurs des vingt-huit se réunissent aujourd’hui en urgence tandis que le Royaume-Uni et la France, de leur initiative bien nationale, expédient déjà de l’aide humanitaire.

 

Le complexe européen est là, originel. Comment voulez-vous prendre rapidement et efficacement une décision à vingt-huit ? Vingt-huit histoires, vingt-huit cultures, vingt-huit mémoires, vingt-huit politiques, vingt-huit intérêts, vingt-huit paroles ? La prudence européenne est rédhibitoire. Chacun pense à sa nation avant de penser Europe. C’est ainsi.

On a attendu en vain ce lundi une déclaration de Catherine Ashton, la Haute Représentante pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité de l’Union européenne. Un joli titre, bien ronflant, comme le Service européen pour l’action extérieure (SEAE), le corps diplomatique de l’UE.

La Britannique est sur le départ fin octobre, en même temps qu’Herman Van Rompuy, le président du Conseil, et Javier Barroso, celui de la Commission. Elle ne laissera pas un grand souvenir mais la responsabilité est partagée. Entre les grandes puissances européennes, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, qui refusent d’abandonner une once de prérogatives sur les sujets internationaux. Qui se retrouvent, s’éloignent et s’isolent au gré des dossiers et du vent.

Sur un autre sujet, allez demander à un Polonais, à un Balte ce qu’il pense viscéralement du voisin russe, tandis que l’Allemand est son premier fournisseur ?

De retour de Bagdad et Erbil, Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, s’est fendu d’un communiqué, promis aux Kurdes, pour exhorter à l’action Mme Ashton et la commissaire à l’action humanitaire, la Bulgare Kristalina Georgieva (et candidate à la succession de la Britannique avec l’Italienne Federica Mogherini).

Devant le drame qui se joue à ses portes, l’Europe ne peut rester inactive. C’est un impératif moral (…) C’est aussi ce qu’exigent l’intérêt stratégique européen et la défense des libertés », écrit-il avec emphase. On lit entre les lignes : pour agir, la France n’a jamais eu besoin de l’Europe, c’est donc qu’en Irak, elle ne le souhaite pas vraiment, déjà très sollicitée en Afrique. Les Kurdes veulent des armes mais l’UE n’en a pas contrairement aux nations.

Voilà où en est l’Europe, condamnée à faire illusion, à froncer les sourcils, à servir de paravent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories