Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:55
Organisations criminelles et Etats de droit : comment les Etats-Nations se mobilisent-ils pour lutter contre les sociétés criminelles internationales ?

 

source grasco.u-strasbg.fr

 

Soirée-débatà la Bibliothèque du Palais de Justice de Paris

 

«Organisations criminelles et Etats de droit : comment les Etats-Nations se mobilisent-ils pour lutter contre les sociétés criminelles internationales ? Quelles réponses juridiques à l’un des principaux enjeux du XXIème siècle ?»

 

Jeudi 11 septembre 2014 18H00–21H00

 

 

 

Myriam Quéméner, avocat général à la Cour d’Appel de Versailles, et Karim Baïla, Grand reporter de guerre agence Capa, (France 2 Envoyé spécial, Canal +), lauréats du Prix Falcone 2013, remis par la Ville de Strasbourg et le Conseil de l’Europe dans le cadre du Forum Mondial de la Démocratie le 28 Novembre 2013, participeront à un débat avec Christiane Feral-Schuhl, avocat, ancien Bâtonnier de Paris, Yves Charpenel, 1er avocat général près la Courde cassation, et Laurent Hincker, avocat, co-fondateur du Prix Giovanni Falcone.

 

Ouverture de la soirée avec un florilège des enquêtes TV de Karim Baila

 

Karim Baila : La route internationale de l’héroïne, l’organisation criminelle de la traite des femmes en Albanie, immersion d’un Grand Reporter

 

Myriam Quéméner : Le trafic d’êtres humains à l’ère du numérique

 

Yves Charpenel : La coordination internationale dans la lutte contre les organisations criminelles

 

Laurent Hincker : L’approche de la Cour européenne des droits de l’Homme de Strasbourg

 

Christiane Feral-Schuhl : Etat de droit et juridiction internationale, bilan et perspective

 

Inscription avant le 5 septembre 2014: ifrav.fr/soiree-falcone-paris ou par téléphone au 06 76 66 20 59

 

 

Organisations criminelles et Etats de droit : comment les Etats-Nations se mobilisent-ils pour lutter contre les sociétés criminelles internationales ?

Le Prix Giovanni Falcone

 

Dans un monde où les démocraties sont fragilisées par les sociétés criminelles et le terrorisme, il est essentiel d’honorer des professionnels et des personnes issues de la société civile engagés dans la lutte contre ces menaces criminelles, quelquefois au prix de leur vie.

Informer, encourager, mobiliser : le soutien des institutions et de la société civile participe de la lutte contre les sociétés criminelles.

Une soirée du Prix Giovanni Falcone autour des lauréats, accompagnés d’experts dans le domaine de la lutte contre les sociétés criminelles aura lieu au Barreau de Paris le 11 septembre de chaque année, suivie de la réunion des membres du jury du Prix pour élire les lauréats de l’édition suivante.

Au mois de mai 2012 a eu lieu la commémoration des vingt ans de l’assassinat du Juge Giovanni Falcone par la mafia en Italie. A cette occasion, le Prix Falcone a été créé dans le cadre du Forum Mondial de la Démocratie avec le soutien de la Ville de Strasbourg en novembre 2012.

Cette initiative citoyenne d’associations de défense des droits de l’Homme, l’IFRAV, et l’association Justice et Démocratie, a trouvé un écho favorable auprès des élus de la Ville de Strasbourg et des institutions européennes.

Une deuxième édition a eu lieu le 28 novembre 2013, sous l’égide de la Ville de Strasbourg, représentée par madame Nawel Rafik- Elmrini, adjointe au maire, chargée des relations internationales, présidente du jury du Prix Giovanni Falcone. Cette seconde édition a obtenu un écho favorable dans les médias.

Trois Prix Falcone sont délivrés dorénavant chaque année par la Ville de Strasbourg et le Conseil de l’Europe pendant le Forum Mondial de la Démocratie du Conseil de l’Europe.

 

Le Prix Falcone pour la justice, attribué à un professionnel du droit (magistrat, avocat, policier, gendarme) ou institution qui intervient dans le champ de la criminalité mafieuse.

Myriam Quéméner, magistrat, lauréat 2013, pour son travail de magistrat dans l’organisation des moyens juridiques dans la lutte contre la cybercriminalité

 

Le Prix Falcone pour la démocratie, attribué à un journaliste ou un militant de la société civile qui alerte l’opinion publique.

Karim Baïla, Grand reporter de guerre Agence CAPA, lauréat 2013 pour l’ensemble de ses enquêtes et son travail d’immersion inédit

 

Le Prix Falcone pour les droits de l’Homme à toute personne, institution ou ONG qui défend les droits de l’Homme contre les dérives mafieuses et terroristes

La Télévision publique algérienne, représentée par son Directeur Général Tewfik Khelladi, lauréat 2013 à la mémoire des journalistes et personnels de la télévision assassinés par les terroristes pendant les années de plomb

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories