Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 15:30
EIIL - 01 july 2014

EIIL - 01 july 2014

 

08 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Bagdad - Les jihadistes de l'Etat islamique (EI) ne sont pas aussi nombreux que le laissent penser l'ampleur et la rapidité de leurs conquêtes dans le nord de l'Irak, estiment des experts, qui identifient cinq facteurs pouvant expliquer leur avancée fulgurante.

 

En deux mois d'offensive, les jihadistes se sont emparés de vastes pans du territoire irakien. Et, au cours de la semaine passée, ils ont pris aux Kurdes plusieurs villes dans la région de Mossoul (nord) ainsi que le barrage de Mossoul, réputé le plus grand du pays.

 

Les Etats-Unis ont bombardé vendredi une pièce d'artillerie mobile des jihadistes, ce qui pourrait stopper leur progression, mais l'EI reste un ennemi puissant.

 

Pourtant, selon des experts, ces jihadistes, que personne ne semble pour l'instant pouvoir réellement arrêter, ne seraient que quelques milliers. Ce n'est donc pas le nombre qui fait leur force, mais d'autres raisons:

 

Des armes récemment acquises

 

L'EI dispose de chars, humvees, missiles et autres armements lourds pris à ses ennemis lors de son offensive.

 

Ce matériel, souvent de fabrication américaine, et notamment abandonné par l'armée irakienne lors de son retrait face aux insurgés aux premiers jours de leur offensive, a transformé les capacités militaires de l'EI.

 

Ils ont engrangé des quantités significatives d'équipements dont ils avaient le plus besoin, selon Anthony Cordesman, du Centre pour les études stratégiques et internationales de Washington.

 

L'aviation américaine sera probablement plus apte à détruire cet équipement que les vieux Sukhoi de l'armée irakienne.

 

L'expérience syrienne

 

Si le groupe est né en Irak -- en 2004 sous un autre nom -- c'est son implication dans le conflit syrien qui lui a permis de devenir ce qu'il est aujourd'hui.

 

Les combats en Syrie ont offert à l'EI un entraînement et des opportunités d'apprentissage hors-pair, souligne le groupe américain Soufan, spécialisé dans le renseignement.

 

Ils utilisent des tactiques de combat auxquelles les Irakiens ne sont pas habitués, estime Anthony Cordesman.

 

Ces jihadistes, présents depuis 2013 en Syrie, où ils combattent le régime mais aussi les rebelles, se sont taillé une réputation de groupe sanguinaire, avec des combattants qui ne craignent pas de mourir au combat.

 

Des batailles bien choisies

 

Pour ses combats, l'EI privilégie les zones sunnites où il peut trouver des soutiens, des infrastructures stratégiques ou des endroits faiblement défendus, évitant ainsi des pertes superflues pour maintenir son élan et son unité interne.

 

Ils ont parcouru une distance considérable au cours des derniers jours, mais il s'agissait de zones très peu peuplées et ils ont rencontré très peu de résistance, selon John Drake, du groupe AKE.

 

L'EI est très doué pour faire fuir ses opposants quand ceux-ci sont déjà affaiblis, explique Michael Knights, expert au Washington Institue.

 

Une propagande efficace

 

Partout, l'EI est précédé de sa réputation d'extrême brutalité. Et cela lui a permis de s'emparer de villes entières sans rencontrer de résistance.

 

Maîtrisant internet et les réseaux sociaux, le groupe diffuse notamment des photos d'ennemis décapités.

 

Les jihadistes diffusent une image de cruauté presque surhumaine, selon Patrick Skinner, du groupe Soufan. A Sinjar (nord), les civils paniqués ont ainsi abandonné la ville dimanche quand l'EI a annoncé son entrée imminente.

 

L'intimidation est une tactique importante pour l'EI, selon M. Drake. Qu'ils utilisent ou non toutes les armes dont ils s'emparent, ils les photographient à des fins de propagande.

 

Des opposants faibles

 

Ce qui fait la force de l'EI est avant tout la faiblesse de ses opposants.

 

Les peshmergas (forces kurdes irakiennes) sont assez bons (...) (par rapport aux autres forces irakiennes), mais ils sont vraiment légers en termes d'infanterie. Ceux qui ont l'expérience d'avoir combattu Saddam Hussein ne sont plus là, explique M. Cordesman.

 

Ils pâtissent également des problèmes de trésorerie du Kurdistan.

 

Quant à l'armée irakienne, qui a tenté de se ressaisir après la débandade des premiers jours de l'offensive, elle ne rencontre pas de réels succès.

 

L'EI a révélé des lacunes navrantes chez ses opposants, et pour commencer le spectacle réellement lamentable de l'armée irakienne, relève Soufan.

 

Si, sur le long terme, un meilleur entraînement et de nouveaux équipements sont nécessaires, les frappes américaines pourraient temporairement équilibrer les forces.

 

Elles pourraient également affaiblir des positions de l'EI, et rendre plus facile une contre-offensive, estime John Drake.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...
  • Brazilian Navy H225M Naval Combat Configuration
    17 nov. 2016 Airbus Helicopters Helibras and Airbus Helicopters have opened a new chapter in the history of the H225M multirole utility helicopter with the official presentation of the first aircraft in naval combat configuration. More info Helibras and...
  • Chronique culturelle - 17 Nov.
    La Bataille du Pont d'Arcole - Horace Vernet 17.11.2016 source JFP 17 novembre 1794 : début de la bataille de la Sierra Negra (Espagne) « opposant les troupes des généraux de Pérignon et Dugommier à celles du général espagnol de Carvajal. Cette victoire...
  • Le CEAM présente le CEILDT - Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques
    15 nov. 2016 CEAM Petit clip de présentation sur le Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT). Petit clip de présentation sur le Centre d'Expertise et d'Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT).
  • Audition de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales
    photo Aseemblée Nationale 9 novembre 2016 Commission de la défense nationale et des forces armées - Compte rendu n° 15 Présidence de Mme Patricia Adam, présidente — Audition, ouverte à la presse, de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries...
  • Chronique culturelle - 15 Nov.
    Jean Gabin, chef de char du Régiment Blindé de Fusiliers Marins 15.11.2016 source JFP 15 novembre 1315 : bataille de Morgarten (Suisse actuelle). Convoités à la fois par la Bavière et l'Autriche, les Cantons suisses (Uri, Schwytz et Unterwald) donnent...
  • Chammal : les artilleurs appuient les forces irakiennes
    10 nov. 2016 Ministère de la Défense Opération Chammal : les artilleurs de la Task Force Wagram appuient les forces irakiennes et participent à la sécurisation des zones conquises aux alentours de Mossoul. Opération Chammal : les artilleurs de la Task...
  • Chronique culturelle - 10 Nov.
    La bataille de Tolbiac, toile marouflée, Panthéon de Paris, France - Joseph Blanc (1846-1904) 10.11.2016 source JFP 10 novembre 496 : bataille de Tolbiac (Zulpich - Allemagne actuelle). Le roi Clovis écrase les Alamans près de l'actuelle ville de Cologne...
  • Chronique culturelle - 9 Nov.
    Bataille de Coulmiers - Prise d'Orléans - 9 novembre 1870 09.11.2016 source JFP 9 novembre 1799 : coup d'Etat du 18 brumaire . Le général Bonaparte est porté au pouvoir par un coup d'Etat qui dure jusqu'au 11 novembre, mettant fin au Directoire et initiant...

Categories