Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:55
Chiroptera 2014: le sésame du «Poitou»

 

26/09/2014 ADJ JL Nijean – Actus Air

 

Du 22 au 26 septembre 2014, l’escadron de transport 3/61 «Poitou» a organisé la phase pratique de l’exercice Chiroptera sur le camp militaire du 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa), à Castres.

 

«Chiroptera est notre exercice annuel d’intégration des nouveaux arrivants, précise le commandant “Luigi”, directeur de l’exercice et navigateur à l’unité. Cet entraînement final consiste en un déploiement sur une base opérationnelle avancée (BOA) isolée. C’est l’occasion de mettre en œuvre l’instruction reçue depuis leur arrivée et de faciliter leur intégration au sein de leur nouvelle affectation.»

 

Pendant les trois semaines précédant le déploiement, les nouvelles recrues de l’escadron, quels que soient leur grade et spécialité, ont enchaîné des cours notamment sur l’organisation et les procédures des opérations spéciales, sur la sécurité opérationnelle ainsi que sur des modes d’action labellisés «Poitou». Elles ont également suivi des séances de tir tactique et d’instruction dans le domaine de l’armement. De même, elles ont réalisé les premiers vols d’instruction pour aborder les spécificités de l’escadron de transport des forces spéciales «Air».

 

Tout de suite plongés dans le «bain»

 

Dès le 22 au matin, les «petits nouveaux» de l’escadron se sont impliqués dans le conditionnement et le chargement du matériel pour le déploiement. Arrivés sur le terrain militaire de Castres, ils se sont attelés à l’installation de la BOA. Tentes, groupes électrogènes, sanitaires et douches de campagnes… Tous les éléments assurant les conditions de vie et d’hygiène en autonomie totale pendant une semaine ou plus ont été rapidement mis en place par ces aviateurs des forces spéciales (FS), avec le soutien du personnel de la section mobile d’intervention (SMI).

 

«Nous avons organisé cet entraînement pour recréer les conditions qu’ils seront amenées à retrouver lors des opérations menées par l’unité, poursuit le directeur de l’exercice. Pour l’encadrement, nous avons une équipe d’une dizaine d’aviateurs de l’unité, épaulée par un groupe «action» du commando parachutiste de l’air n°10 (CPA 10) et deux moniteurs de sport de la base aérienne 123 d’Orléans, détachés auprès des forces spéciales «air». Trois aviateurs de la SMI nous ont également soutenus pour la mise en place du dispositif. En effet, notre lot de déploiement n’est pas dimensionné pour l’accueil de 60 personnes.»

 

Marquer les esprits

 

Après une montée en puissance graduelle, l’intensité de Chiroptera a atteint son point culminant dans la nuit de mardi à mercredi. Par une nuit de niveau 5 (niveau d'obscurité maximal), et à l’instar de la chauve-souris dont l’exercice tire son nom, les recrues, équipées de jumelles de vision nocturne, ont été plongées dans l’univers des forces spéciales. Parcours d’obstacle, progression en milieu hostile, combat, procédures FS, bivouac opérationnel… Les quatre groupes de recrues ont été éprouvés physiquement et moralement. Sous la houlette des experts du CPA 10, les équipes ont été confrontées aux dures réalités du terrain. «Cet exercice marque les esprits et assure l’intégration en soulignant l’esprit de cohésion propre à cette unité particulière de l’armée de l’air», souligne Luigi.

 

Après ce premier contact opérationnel et humain avec le monde des FS air, le rendez-vous est pris sur la base d’Orléans pour recevoir leur insigne du «Poitou» et rejoindre enfin cette famille qui est «à l’aise partout».

Chiroptera 2014: le sésame du «Poitou»Chiroptera 2014: le sésame du «Poitou»Chiroptera 2014: le sésame du «Poitou»

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories