Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 18:40
L'étau ukrainien autour de Donetsk se resserre

 

10.08.2014 Romandie.com (ats)

 

L'armée ukrainienne a pilonné Donetsk dimanche pour, dit-elle, "resserrer l'étau" autour de la ville, fief des séparatistes prorusses. Une maternité a été touchée. La veille, les Occidentaux ont mis en garde la Russie contre toute mission humanitaire, qui équivaudrait à une intervention.

L'armée ukrainienne a annoncé avoir tiré contre les bases rebelles en leur infligeant "de lourdes pertes". Trois soldats ont été tués et 27 blessés en 24 heures, a annoncé le porte-parole militaire Andriï Lyssenko.

Il a également fait état de "combats acharnés" à Krasny Loutch, ville de 120'000 habitants située à 65 km au nord-ouest de Lougansk. Le contrôle de cette Krasny Loutch permettrait, selon Kiev, de bloquer l'acheminement d'aide aux séparatistes de Donetsk depuis la Russie.

 

Solution humanitaire russe

 

La veille, le "Premier ministre" séparatiste Alexandre Zakhatchenko a reconnu que Donetsk était "encerclé" et au bord d'une "catastrophe humanitaire". Il s'est dit prêt à un cessez-le-feu si les forces ukrainiennes interrompent leur offensive.

Face à cette situation qui se dégrade pour les civils, dont 300'000 ont déjà fui vers la Russie et les autres régions de l'Ukraine, Moscou a proposé de mener une mission humanitaire dans l'est de l'Ukraine pour protéger la population russophone.

 

Crainte d'intervention

 

Mais le président américain Barack Obama, le Premier ministre britannique David Cameron et la chancelière allemande Angela Merkel ont tous estimé que toute incursion russe en Ukraine, même sous des prétextes humanitaires, serait "injustifiée, illégale et inacceptable". Ils craignent une intervention russe sous couvert d'une mission humanitaire.

Selon l'OTAN, le nombre de soldats russes postés près de la frontière ukrainienne est passé en trois semaines de 12'000 à 20'000 hommes. Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen a estimé jeudi que la liberté de l'Ukraine et son avenir étaient "menacées". Il a sommé la Russie de retirer son armée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories