Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 19:55
Cyberdéfense : « une capacité de combat et de lutte »

Le vice-amiral Arnaud Coustillière, officier général Cyberdéfense : « Si la cyberdéfense est une capacité technique, elle n’en demeure pas moins également une capacité de combat et de lutte. »

 

09/10/2014 Nelly Moussu Economie et technologie

 

Le vice-amiral Arnaud Coustillière, officier général Cyberdéfense, revient sur l’exercice DEFNET 2014.

 

En quelques mots, en quoi consiste DEFNET 2014 ?

 

Il s’agit du premier exercice de crise entraînant l’ensemble de ma chaîne opérationnelle de cyberdéfense, depuis la cellule de crise du CPCO (centre de planification et de conduite des opérations), dans laquelle œuvrent mes principaux adjoints, jusqu’au CALID (centre d’analyse et de lutte informatique défensive), en passant par les spécialistes de l’informatique provenant de diverses entités du ministère et composant les GIR (groupes d’intervention rapide).

 

Qu’est-ce qui a motivé l’organisation d’un tel exercice ?

 

En matière de sécurité informatique, des exercices sont menés depuis longtemps. Mais jusqu’à présent, ils étaient organisés séparément entre les divers maillons de la chaîne cyber, les techniciens d’un côté, les membres de la cellule de l’autre. Cette année, disposant d’une doctrine et de directives opérationnelles précises, nous étions mûrs pour concevoir un entraînement mêlant l’ensemble de la chaîne. Ainsi est née l’idée de DEFNET. Et pour sa mise en œuvre, nous disposions d’outils de simulation performants en faisant appel à des PME françaises. Ce point est aussi une nouveauté. DEFNET repose sur une plateforme où 3 réseaux et leurs trafics sont simulés avec des données techniques remontant à plus de 6 mois, pour plus de réalisme. Cet outil que DEFNET nous apporte est pérenne et continuera à évoluer.

 

Comment les enseignements de l’exercice vont-ils être exploités ?

 

DEFNET prend place au sein du pôle d’excellence Bretagne et consacre le site des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan comme une zone d’entraînement interarmées pour les exercices cyber de grande ampleur. De fait, DEFNET intègre la cyberdéfense dans la préparation opérationnelle.

En outre, parmi les joueurs de cette édition, il y a des futurs formateurs du mastère spécialisé en conduite des opérations et gestion de crise qui ouvrira en septembre 2015. Les enseignements de DEFNET 2014 pourront donc être pris en compte dans cette formation militaire.

 

DEFNET semble démontrer que les militaires spécialistes des systèmes d’information sont des combattants comme les autres…

 

Si la cyberdéfense est une capacité technique, elle n’en demeure pas moins également une capacité de combat et de lutte. En face de nous se trouvent des combattants qui nous harcèlent, qui essaient de pénétrer nos réseaux, de s’y installer. Il faut aller les débusquer : à travers l’ordinateur, il y a une opération militaire à mener.

J’aime beaucoup l’image de la lutte anti sous-marine, dans laquelle vous traquez un sous-marin qui se cache. Dans la cyberdéfense, nos « oreilles d’or », ce sont les groupes d’intervention rapide. Face aux cyber-attaquants, sans cesse en mouvement sur les réseaux, ils mènent un combat de volonté, un combat d’intelligence. Ils doivent faire preuve de courage et de détermination pour les trouver ; mais également posséder une forte éthique et savoir dans quel cadre juridique agir, exactement comme un combattant qui manie les armes classiques. Pour moi ce sont des combattants à part entière.

 

Quels sont les défis majeurs à venir dans le domaine de la cyberdéfense ?

 

Des capacités d’ordre technique, d’expertise ou d’innovation, la France en dispose déjà. Selon moi, le défi est clairement celui des ressources humaines. Il faut réussir à mettre les bonnes compétences derrière chacun des postes à pourvoir, aussi bien au sein de la Direction générale pour l’armement que dans mes équipes opérationnelles. Un autre défi, qui n’est ni uniquement militaire ni uniquement français, est celui de la filière de la cybersécurité. Elle doit naître au niveau européen, afin que nous ne soyons pas sous la domination d’autres nations et de produits extérieurs.

 

Une prochaine édition est-elle déjà en cours d’élaboration ?

 

On prépare déjà DEFNET 2015 qui se déroulera au printemps. Il sera couplé avec un exercice gouvernemental, l’exercice cyber de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Nous mettrons l’accent sur l’emploi des réservistes opérationnels, probablement avec le soutien des écoles d’ingénieurs de la région de Rennes et d’Ile-de-France.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories