Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 09:23
"L'Europe doit arrêter les coupes budgétaires en matière de défense", selon le secrétaire général de l'OTAN

06-05-2013 AFET Relations extérieures - REF. : 20130506IPR08024

 

"La "puissance douce" seule ne suffit pas", a affirmé, ce lundi, Anders Fogh Rasmussen aux députés européens et députés nationaux qui suivent les affaires étrangères et les questions de sécurité et défense. Plaidant en faveur d'une "ligne similaire en matière budgétaire" en Europe, il a affirmé que celle-ci devait "avoir la volonté politique d'utiliser" les moyens adéquats. Les députés ont également appelé à davantage de coopération entre l'UE et l'OTAN en période de restriction budgétaire.

 

 

"Si les pays européens ne s'engagent pas fermement à investir dans la sécurité et la défense, toutes les discussions sur une politique européenne de sécurité et de défense resteront lettres mortes", a déclaré M. Rasmussen, ajoutant que le Conseil européen de décembre, dédié à la sécurité et à la défense "devrait montrer que l'Europe est à la fois capable d'agir et a la volonté d'agir".

 

En réponse aux questions de députés sur les moyens de renforcer la coopération entre l'UE et l'OTAN, M. Rasmussen a déclaré que celle-ci était fluide sur le lieu des opérations, par exemple au Kosovo et en Afghanistan. Cependant, il a souligné "la situation absurde" dans laquelle l'UE et l'OTAN "peuvent seulement débattre de la Bosnie lors de réunions formelles" et a affirmé que cette situation se poursuivrait à moins qu'une solution au conflit entre Chypre et la Turquie ne soit trouvée.

 

Eviter la duplication des efforts entre l'UE et l'OTAN

 

En écho aux questions de députés sur la complémentarité entre l'UE et l'OTAN, M. Rasmussen a mis l'accent sur l'accord récent entre Belgrade et Pristina, négocié par l'UE, avec la garantie de l'OTAN en matière de sécurité pour permettre la mise en œuvre de l'accord. Les députés et M. Rasmussen ont également affirmé que les efforts conjoints de l'UE et l'OTAN pour combattre la piraterie dans la corne de l'Afrique avaient été "un succès".

 

Les parlementaires ont demandé au secrétaire général de l'OTAN de s'assurer qu'il n'y aurait pas de duplications entre l'UE et l'OTAN en termes d'efforts et de dépenses liés aux équipements. M. Rasmussen a mentionné, comme exemple positif en la matière, la promesse des membres européens de l'OTAN de s'engager dans le développement de capacités de ravitaillement en vol, afin d'éviter de dépendre des capacités américaines.

 

Les députés ont également posé des questions sur les perspectives d'élargissement de l'OTAN, citant la Géorgie et les pays des Balkans occidentaux. M. Rasmussen a répondu que l'OTAN était prête dès que chaque pays candidat ou candidat potentiel était prêt et respectait ses obligations actuelles.

 

La situation en Syrie après les récentes frappes israéliennes à Damas, les projets de défense antimissile ainsi que la nécessité de renforcer la coopération en termes de cybersécurité ont également été soulevés par les députés et leurs homologues nationaux pendant le débat.

 

Sous la présidence de: Elmar Brok (PPE, DE)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories