Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 18:45
Côte d’Ivoire : fin du mandat 31 de la Force Licorne

25/10/2013 Sources : EMA

 

Le 18 octobre 2013, le mandat 31 de la force interarmées Licorne, placé sous le commandement du colonel Rémi Bouzereau, chef de corps du 1er Régiment étranger de cavalerie (1er REC), s’est achevé après quatre mois de présence en République de Côte d’Ivoire. Au cours d’une cérémonie sur la place d’armes du camp de Port-Bouët, le COMANFOR Licorne a passé le témoin au lieutenant-colonel Stéphane Caille, chef de corps du 1er Régiment d’infanterie de marine (1er RIMa).

 

Durant ses quatre mois de mission, le mandat 31 de la Force Licorne a participé à la reconstruction de l’armée ivoirienne. Près de 25 détachements d’instruction opérationnelle et technique (DIO et DIT) ont été mis en œuvre au profit de 600 militaires dans des domaines aussi variés que complémentaires : combat, instruction sur le tir de combat (ISTC), techniques d’intervention opérationnelle rapprochée (TIOR), systèmes d’information et de communication, maintenance ou encore secourisme au combat.

 

A partir du 12 août, et pendant six semaines, la Force a également assuré sur le camp de Port-Bouët la formation d’une compagnie de protection ivoirienne destinée à être projetée au Mali au sein de la MINUSMA. Les savoir-faire acquis par les près de 170 stagiaires ont été restitués au cours de différents exercices de synthèse, notamment lors d’une démonstration dynamique qui a été conduite le 25 septembre devant les autorités civiles et militaires du pays.

 

D’autres missions ont marqué le mandat comme les opérations de présence de moyenne durée, notamment dans la région de Man, Douekoue, Daloa et Gagnoa. Tout en contribuant au rayonnement de la Force, ces actions lui permettent de s’assurer de la situation sécuritaire, et participent au processus de stabilisation en Côte d’Ivoire. Plusieurs actions civilo-militaires ont également été conduites au profit de la population, en particulier la réfection du comité local de la Croix-Rouge de Port-Bouët, la réfection d’une piste, des distributions de matériel médical, de médicaments et de kits scolaires.

 

Le mandat 31 de la Force Licorne a également contribué au soutien logistique de l’opération Serval. Véritable plate-forme logistique, les installations militaires françaises ont permis l’accueil et le traitement d’une dizaine de convois routiers conduits entre Bamako et Abidjan. Les militaires de la Force Licorne ont ainsi procédé, avec le soutien de renforts venus de métropole, à la préparation des matériels et à leur embarquement sur trois navires affrétés. Ce soutien s’est également traduit par la prise en charge et l’hébergement du personnel désengagé du théâtre malien.

 

Le lieutenant-colonel Stéphane Caille est accompagné d'un état-major tactique, d’un escadron de combat et d’un escadron de commandement et de logistique issus du 1er RIMa, d’une compagnie de combat d’infanterie armée par le 126e Régiment d’infanterie (126e RI) ainsi que de militaires issus de différentes entités, principalement dans le domaine du soutien.

 

La Force Licorne comprend 450 hommes qui accompagnent la reconstruction de l’armée ivoirienne. Forte de 468 militaires, la force Licorne apporte ponctuellement des aides à la dépollution ou à la destruction de munitions, et mène des actions civilo-militaires. Elle est également en mesure d’assurer la protection des ressortissants français en cas de crise.

 

Côte d’Ivoire : fin du mandat 31 de la Force LicorneCôte d’Ivoire : fin du mandat 31 de la Force Licorne

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories