Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 11:55
Immersion au sein de la section Survol du CDAOA

 

15/10/2013  Caporal-chef Marie-Ange Ilmany – CDAOA - Armée de l'air

 

Julie, Salima, Sandra et Mama. Tels sont les prénoms des quatre opératrices équipées d’un casque « Bluetooth », qui œuvrent au sein de la section Survol du CDAOA (commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes). Sous les ordres d’un major, chef de section, elles répondent chaque jour à plus d’une cinquantaine d’appels téléphoniques. Selon l’activité, elles peuvent traiter des demandes de survol avec plus de 180 pays. Suivez le guide pour une immersion en plein Survol.

 

 « Il n’y a pas de place pour la routine, l’action immédiate et l’application de procédures spécifiques font partie de notre quotidien », commente l’une d’entre elles. Sur la base aérienne 117 de Balard, la section Survol est intégrée au centre opérationnel air (CO-Air). Les yeux fixés sur leur écran d’ordinateur, ces jeunes opératrices conversent au téléphone, centralisent les demandes et appliquent les procédures. En liaison avec le ministère des Affaires étrangères et les attachés de Défense français et étrangers, elles sont chargées d’instruire les demandes d’autorisations diplomatiques de survol des territoires étrangers par des aéronefs d’État français, mais également les demandes d’aéronefs d’État étrangers souhaitant survoler l’Hexagone. Pour cela, la réglementation internationale est scrupuleusement appliquée selon la convention de l’organisation internationale de l’aviation civile, signée à Chicago le 7 décembre 1944. Celle-ci stipule que les aéronefs d’État doivent soumettre une demande d’autorisation de survol préalable aux États survolés : chaque pays dispose de « la souveraineté complète et exclusive sur l’espace aérien au-dessus de son territoire ».

 

Pas de temps « mort » pour ces drôles de dames. « Chaque jour, environ 60 autorisations de survol du territoire français sont notifiées aux attachés de Défense étrangers en poste à Paris,  précise l’une des jeunes femmes. Une fois obtenues, ces autorisations suivent un circuit bien précis ». En effet, le centre national des opérations aériennes de Lyon Mont-Verdun et les centres de détection et de contrôle peuvent alors, au vu des informations transmises, identifier les aéronefs étrangers et vérifier le respect de leur plan de vol. La mission de la section Survol est assurée 24h/24 afin de répondre, entre autres, au déclenchement d’une évacuation sanitaire. « L’expérience acquise par la section Survol vient en complément de l’action diplomatique, conclue le chef de la section. Nous apportons une plus-value technique sur certains dossiers, toujours en prise en directe avec les attachés de Défense et le ministre des Affaires étrangères ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories