Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 18:50
AgustaWestland travaille sur un SW-4 sans pilote pour la Royal Navy - photo Agusta Westland

AgustaWestland travaille sur un SW-4 sans pilote pour la Royal Navy - photo Agusta Westland

21 octobre 2013 par Thierry Dubois – Aerobuzz.fr


 

Dernier développement en date dans les hélicoptères sans pilote, le programme Matrix de Sikorsky, qui vise à rendre l’appareil plus autonome jusqu’à l’automatisation complète. AgustaWestland travaille sur un petit SW-4 militaire « dronisé » pour le Royaume-Uni.

L’hélicoptériste Sikorsky s’apprête à procéder aux premiers décollage et atterrissage entièrement autonomes de son démonstrateur Sara, un S-76 modifié en vue d’une automatisation graduelle. Le programme de recherche et développement Matrix vise à assister ou remplacer le pilote, suivant la mission.

JPEG - 53.9 ko

Le programme Matrix de Sikorsky vise une autonomie graduelle.

photo Sikorsky

Sikorsky a jusqu’ici fait voler le Sara sur des trajectoires qui débutent et se terminent par un stationnaire. Les commandes de vol électriques étaient le principal changement sur le S-76. Avec les atterrissage et décollage, les ingénieurs et pilote d’essai passent la vitesse supérieure. Ils vont ensuite intégrer un logiciel capable de prendre des décisions. Ils ajouteront simultanément des capteurs – lidar, caméras, radar et autres.

En exploitation civile, le concept offre plusieurs degrés d’autonomie. Il pourrait fournir au pilote une aide à la décision – afin de choisir de poursuivre la mission ou non. Il pourrait être utile lors d’une autorotation, qui deviendrait automatique, avance-t-on chez Sikorsky. Il pourrait aussi assurer un retour automatique à la base en cas de difficulté météo. Un hélicoptère sans pilote pourrait livrer du fret sur une plate-forme pétrolière. Le programme Matrix de Sikorsky a commencé il y a deux ans et se poursuivra pendant encore trois ans.

De son côté, AgustaWestland a présenté au salon DSEI un concept de drone « pour être prêt en 2020 », explique un porte-parole. Plus précisément, il s’agit de développer les technologies qui permettent à un même hélicoptère d’être piloté ou non. Le constructeur compte tirer parti des compétences d’autres sociétés du groupe Finmeccanica, comme l’électronicien Selex.

AgustaWestland travaille à plus court terme, dans le cadre d’un contrat avec le ministère britannique de la défense, sur la « dronisation » d’un SW-4 pour la Royal Navy. Eurocopter avait fait voler un EC145 sans pilote en avril dernier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories