Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 00:43
AH-64D de la force aérienne hollandaise engagé dans l’exercice CJPRSC à Cazaux, le mois dernier. (photo F. Lert)

AH-64D de la force aérienne hollandaise engagé dans l’exercice CJPRSC à Cazaux, le mois dernier. (photo F. Lert)

 

8 novembre, 2013 FOB

 

La Hollande s’apprête à renforcer la Minusma  au Mali, avec un contingent de 380 hommes. Plus important encore, Amsterdam va déployer au Mali quatre hélicoptères AH-64D Apache du 301 Squ. de la force aérienne hollandaise. De quoi apporter un sérieux punch aux troupes déployées dans le pays, à condition toutefois que les règles d’engagement permettent d’utiliser de façon efficace ces appareils.

 

La Hollande dispose depuis le début des années 2000 de 29 appareils (30 achetés moins un détruit en 2004 en Afghanistan) au standard block II le plus récent. Huit de ces appareils sont basés en permanence aux Etats Unis à Fort Hood, où ils servent à la formation des équipages hollandais, en lien étroit avec l’US Army.  Ces hélicoptères sont équipés de missiles Hellfire, de roquettes Hydra de 70mm et de leur canon de 30mm. Les Hollandais étudient actuellement l’intégration de roquettes guidées sur leurs appareils. Dommage pourtant que ces Apache ne soient pas équipés du radar Longbow comme le sont leurs homologues de l’US Army. Un radar qui aurait pu se révéler très utile pour la surveillance des vastes espaces du nord Mali, mais dont l’achat fut repoussé lors de l’achat de l’hélicoptère pour des raisons économiques.

 

Depuis leur mise en service, les Apache hollandais ont été engagés dans plusieurs opex : en 1998-1999 en Bosnie Herzégovine avec la SFOR. Puis en 2001, à Djibouti pour appuyer les militaires hollandais engagés dans les opérations de paix en Ethiopie et en Erythrée. Ils ont ensuite été envoyés en Irak pour y soutenir la SFIR (Stabilization Force in Iraq). De 2004 à 2010, les hélicoptères ont ensuite été longuement engagés en Afghanistan. Six appareils ont été basés dans un premier temps sur l’aéroport de Kaboul. Après la destruction d’un appareil sur accident, les cinq appareils restant ont ensuite été déplacés vers Kandahar puis  « Kamp Holland » dans la région de Tarin Kowt, dans le sud du pays. Ils y ont été utilisés pour appuyer les troupes de la coalition au sol, escorter les convois routiers et les autres hélicoptères. Les appareils sont finalement rentrés en Hollande à la mi novembre 2010, après avoir accumulé 7000 heures de vol en Afghanistan.

 

Dans le cadre de l’exercice CJPRSC qui se tenait à Cazaux en septembre dernier, le 301 Squadron de la force aérienne hollandaise a déjà pu travailler avec les hélicoptères de l’armée de l’air française sur des scénarios complexes de récupération de personnel et de sauvetage au combat. Le déploiement au Mali sera sans doute l’occasion de peaufiner la coopération avec l’Alat, dont trois Tigre restent à ce jour actifs au Mali. Il est prévu à ce stade que les troupes hollandaises restent dans le pays au moins jusqu’en 2015, et peut-être même au-delà.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories