Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 15:45
Centrafrique- Service infographie du Figaro

Centrafrique- Service infographie du Figaro

 

29/11/2013 Jean Guisnel / Défense ouverte - Le Point.fr

 

Les armées françaises renforcent leur présence en République centrafricaine. L'annonce en sera faite officiellement par François Hollande, mais quand ?


 

La France, qui se prépare à intervenir avec ses forces en Centrafrique, n'attend plus que l'ordre explicite de François Hollande pour engager cette nouvelle mission qu'elle se prépare à mettre en place seule, sans appui européen et sous commandement national. L'état-major des armées a précisé jeudi soir sur son site internet que des éléments (personnels et matériels) de la base aérienne 125 d'Istres, et du 25e régiment du génie de l'air présent à Libreville (Gabon) ont commencé à être déployés sur l'aéroport M'Poko de Bangui, pour y effectuer quelques réparations et aménagements. Comme d'habitude dans les cas d'urgence, ces moyens sont acheminés par des Antonov 124 loués, puisque les deux premiers A400M Atlas livrés par Airbus à la France ne sont pas encore opérationnels. Les forces françaises présentes à Bangui sont actuellement au nombre de 450, dont 240 au titre de l'opération BOALI, le reste étant en renfort de ce détachement permanent depuis mars 2013.

En réalité, la décision de François Hollande est déjà prise, bien qu'elle ne soit pas encore formellement annoncée. Quand le sera-t-elle ? C'est "le président qui le décidera", indique-t-on simplement au ministère de la Défense. Depuis le 16 novembre, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude, a quitté Toulon pour prendre en charge le 21 novembre la mission Coymbe dans le golfe de Guinée. À son bord, il emporte plusieurs centaines d'hommes de la brigade parachutiste, dont le débarquement à Douala (Cameroun) serait imminent. Les troupes débarquées et leurs matériels partiront ensuite par la route en direction de Bangui. La sécurisation de l'axe Douala-Bangui sera d'ailleurs l'une des missions des troupes françaises qui ne sortent guère actuellement de Bangui. Elles demeureront sous une chaîne de commandement exclusivement françaises, les dépenses occasionnées par cette mission étant supportées par la France seule. Le nom que prendra cette nouvelle opération extérieure (OPEX) française n'a pas encore été annoncé. Elle ne sera militairement appuyée à ce stade par aucune autre armée occidentale.

 

Mission de 6 mois

Le mandat des troupes françaises n'est pas fixé dans la durée, mais le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian - en visite à Libreville le 22 novembre - a évoqué une période de 6 mois. Son entourage annonce "quatre à six mois", mais en réalité personne ne la connaît à l'avance. Sur la nécessité d'intervenir, Paris évoque "un pays en anarchie complète, dans un vide sécuritaire absolu entraînant un risque majeur de déstabilisation pour toute la région". Élément aggravant : la situation sécuritaire a encore empiré ces dernières semaines, des éléments débandés de la rébellion Seleka - renforcés par des groupes armés venus du Soudan et du Tchad - s'en prenant aux populations civiles, notamment chrétiennes, livrées aux exactions. En riposte, ces dernières ont mis en place des milices armées, les anti-balaka. En ce sens, la situation n'est pas du tout comparable à celle prévalant au Mali.

Le rôle des troupes françaises consistera officiellement à soutenir les troupes africaines présentes en Centrafrique dans le cadre de la mission Micopax (la Mission de consolidation de la paix en République centrafricaine) mise en place depuis le juillet 2008 par la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEEAC) et comptant actuellement 2 000 militaires venant de plusieurs États africains, ainsi que 350 policiers congolais. Le 19 décembre, cette mission sera officiellement transférée à la Misca (Mission internationale de soutien en Centrafrique), émanation cette fois de l'Union africaine. Elle devrait passer à terme à 3 600 ou 4 000 hommes, mais souffre de plusieurs difficultés. Elle manque de moyens, situation qui pourrait évoluer grâce à l'apport de 30 millions d'euros par les États-Unis et de 50 millions par l'Union européenne. Mais on souligne à Paris que la Misca "souffre d'un problème de commandement", que l'arrivée de troupes françaises, et de conseillers français affectés auprès des forces africaines, pourrait contribuer à traiter. Par la suite, la Misca devrait se transformer en mission de maintien de la paix de l'ONU, qui pourrait compter jusqu'à 6 000 hommes. La France a soumis lundi au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution en ce sens, qui pourrait être adopté la semaine prochaine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories