Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 13:40
Photo Vesti.Ru

Photo Vesti.Ru

 

16.03.2014 Boris Pavlichtchev - La Voix de la Russie

 

Pour la première fois dans le monde, les militaires russes ont effectué un parachutage massif dans les conditions de l'Arctique. Dans le cadre des exercices 350 parachutistes et du matériel militaire ont été largués depuis des avions de transport parti de l'aérodrome continental de Tiksi sur l’île Kotelny qui fait partie de l'archipel de Novossibirsk.

 

L'opération s’est déroulée dans les conditions météo défavorables : un vent fort et une température de presque moins 30 degrés. Personne, hormis les Russes, ne saute en parachute par un temps pareil, a noté le responsable des exercices, le général Vladimir Chamanov, commandant en chef des troupes aéroportées. Tout de suite après le parachutage, le personnel a simulé la prise d’un vieil aérodrome sur l'île, et engagé une bataille avec l'adversaire conventionnel. Une heure plus tard, la tâche était accomplie : l'aérodrome était prêt à accueillir les avions avec le personnel et le matériel lourd. Les manœuvres étaient sans précédent, comme en témoignait la présence de hauts gradés. C'est un signal symbolique : la Russie est prête à protéger ses intérêts en Arctique. L'intérêt des acteurs internationaux pour la région a augmenté fortement, explique le directeur du Centre des études politiques et sociales Vladimir Evseev.

 

« A mesure que les glaces de l'Arctique fondent, il deviendra de plus en plus accessible pour la navigation. La Russie s’intéresse aux types de bâtiments qui suivront la voie maritime du nord, à l’attitude des autres États. C'est pourquoi, elle veut gagner du temps. Elle ne créera pas ici un groupement puissant, mais veut s’implanter solidement en Arctique. Il faut avoir donc des aérodromes militaires, des lieux aménagés servant de bases pour la flotte, et des stations de surveillance. Nous nous attelons à cette tâche. »

 

L'aérodrome et la base de l'île Kotelny ont laissés à l’abandon pendant plus de 20 ans. L’automne dernier, on a commencé à les restaurer. Cela fait partie du programme de renouvellement de la présence militaire russe permanente en Arctique. Il ne s'agit pas de la militarisation de toute la région qui n'est pas adaptée pour le séjour des grandes unités. En premier lieu, on va ressusciter les sites principaux, explique Mikhaïl Khodarenok, rédacteur en chef de la revue Voïenno-promychlennyï kourier (Courrier militaro-industriel).

 

« Il faut réparer les aérodromes. Ce sont des points grâce auxquels on peut intensifier rapidement la présence militaire en Arctique, si cela devient nécessaire. Il me semble que cette tâche sera résolue avec l'aide de petites unités – sur les aérodromes, dans les bases navales de la flotte. »

 

Sur ce plan, au ne saurait surestimer l’importance de la base de l'île Kotelny qui se trouve à proximité directe de la Voie maritime du nord, souligne l'expert.

 

On peut seulement se demander si les exercices sur l'île sont liés avec l'information selon laquelle la Suède tente de contester la priorité de la Russie sur la Voie maritime du nord. Elle affirme que son expédition l’a empruntée la première. Soudain, la Norvège a avancé les mêmes arguments. En plus, récemment, les Américains ont organisé des exercices dans l'Alaska. Et le Pentagone a adopté une doctrine sur l'Arctique et a déclaré la nécessité d'intensifier la présence militaire dans la région.

 

Tout montre que la lutte pour l'Arctique va croissant. Mais les experts excluent la possibilité d’une aggravation de la situation militaire et politique dans la région – au moins, dans un proche avenir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories