Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 12:50
Russie: le renseignement naval se déploie à 50 km de la Finlande

 

 

MOSCOU, 13 mars - RIA Novosti

 

Le régiment de guerre électronique de la flotte du Nord se déploie dans le village d'Alakourtti, dans la région de Mourmansk – soit à 50 km de la frontière finlandaise et 90 km de la mer Blanche, selon une source proche du commandement de la marine russe. Ce déploiement est plus lié à la conquête de l'Arctique par la Russie qu'avec une prévention des risques émanant de l'Occident, écrit jeudi le quotidien Izvestia.

 

La semaine dernière, la presse russe et finlandaise annonçait que deux garnisons seraient rétablies à Alakourtti, soit 3 000 militaires. La nature des unités n'a pas été officiellement annoncée mais une source proche du commandement de la marine explique qu'il s'agirait du retour d'un régiment de guerre électronique dans la région.

 

"Un détachement de guerre électronique de la marine s'y trouvait auparavant – chaque flotte, y compris de la mer Caspienne, en possède. Il avait ensuite été déplacé dans la région de Moscou. De nouveaux moyens techniques sont apparus aujourd'hui et le processus s'est inversé", explique la source.

 

Les militaires avaient quitté le village en 2009 et les sites d'infrastructure comme les bâtiments résidentiels avaient fermé leurs portes. A l'heure actuelle, un seul détachement de garde-frontières reste stationné à Alakourtti pour travailler au point de contrôle Salla. Selon la source, des équipements d'interception uniques devaient être conservés dans la garnison.

 

Alakourtti se trouve à 90 km de la mer Blanche et à 300 km de l'océan Arctique. Cependant, comme le soulignent les experts, les équipements radioélectroniques modernes détectent des stations situées à plusieurs milliers de kilomètres.

 

Le vice-amiral à la retraite Vladimir Zakharov a souligné que la marine devait faire de l'interception – par exemple, pour localiser les avions militaires étrangers. Sachant que ces unités peuvent être déployées loin des bases navales.

 

"Elles sont déployées à un endroit pratique pour travailler – cela signifie que les échanges radio passent bien à cet endroit. Chaque armée dispose d'une unité de renseignement, y compris la marine", a déclaré Vladimir Zakharov.

 

L'expert a également noté que les données interceptées étaient transmises aux QG de chaque armée, mais aussi aux structures centrales du ministère de la Défense.

 

"Les unités de guerre électronique de la marine interceptent les signaux, les décryptent et les utilisent. L'armée de l'air, l'armée de terre et la marine échangent des informations mais au final toutes les données sont traitées à Moscou par une unité spéciale chargée de l'analyse", explique Vladimir Zakharov.

 

Le président de l'Institut russe des évaluations stratégiques Alexandre Konovalov justifie le déploiement du renseignement de guerre électronique dans la région de Mourmansk par le contrôle des mouvements d'unités étrangères au nord et en Arctique.

 

"L'armée se régénère actuellement à travers l'Arctique. L'appartenance nationale de la Route maritime du nord et la navigation autour du Canada ne sont pas définies, selon certains pays. Le régiment de guerre électronique est indispensable dans cette région pour surveiller l'Otan et d'autres pays. Cela n'a rien à voir avec la défense antimissile. Il s'agit plutôt d'une protection renforcée de la flotte Arctique. Mourmansk et Severodvinsk sont stratégiquement importantes pour la Russie", a déclaré Alexandre Konovalov.

 

Le ministère russe de la Défense n'a fait aucun commentaire sur le retour des militaires à Alakourtti.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories