Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 07:20
X-37B U.S. Air Force

X-37B U.S. Air Force

 

31/03/2014 Par Julien Bergounhoux

 

Malgré l'arrêt de la navette spatiale il y a quelques années, son design survit au travers du prototype X-37B, un avion spatial autonome militaire qui effectue de très longues missions en orbite, dont la nature exacte n'est pas connue. Ce drone spatial est actuellement en orbite depuis 475 jours.

 

Le X-37B, un avion spatial sans pilote de l'US Air Force, vient de battre son propre record de longévité orbitale. Le précédent record était de 469 jours en orbite, et le X-37B l'a dépassé mercredi 26 mars. Il est en orbite depuis le 11 décembre 2012. C'est le troisième vol qu'entreprend ce petit appareil qui ressemble à une version miniature de la navette spatiale, à travers la mission OTV-3 (Orbital Test Vehicle 3). Le précédent record avait été établi lors de la mission OTV-2 qui avait été lancée en 2011.

 

La mission du X-37B n'est pas connue, car le projet, originellement développé par la Nasa en 1999 (en collaboration avec Boeing Phantom Works), s'est retrouvé classé confidentiel lorsqu'il est passé sous la responsabilité de la Darpa en 2004. Il s'agissait à l'époque du prototype X-37A, et ce n'est qu'en 2006 que l'U.S. Air Force décida de développer sa propre variante, le X-37B Orbital Test Vehicle. La nature de ce qu'il transporte lors de ses missions n'est ainsi pas connue. Le projet est sous la responsabilité du bureau RCO (Rapid Capabilities Office) de l'Air Force.

 

Il existe deux prototypes du X-37B, et celui en orbite à l'heure actuelle avait déjà été utilisé en 2010 pour la mission OTV-1. Car comme la navette dont il s'inspire, cet avion spatial est réutilisable. Il est placé en orbite depuis Cap Canaveral, à l'aide d'un lanceur Atlas 5, et se trouve dans une capsule protectrice lors du lancement. Au cours des deux précédentes missions, le X-37B est retourné sur Terre par lui-même, en auto-pilote, atterrissant sur la base aérienne de Vandenberg en Californie.

 

Boeing Space & Intelligence Systems, le constructeur du X-37B, avaient annoncé en début d'année la possibilité d'un atterrissage au centre spatial Kennedy de la Nasa lors de futures missions. Un ancien hangar utilisé pour la navette spatiale, le OPF-1 (Orbiter Processing Facility) serait converti en une structure d'accueil du X-37B qui permettrait un cycle rapide d'atterrissage, réparations et lancement. Ces travaux devraient être terminés courant 2015 d'après Boeing.

Le X-37B reprend le design de la navette spatiale mais ne fait qu'un quart de sa taille, avec 8,8 mètres de long pour 4,5 mètres de large. Il pèse près de 5 tonnes et possède une soute de 2,1 m par 1,2 m. Il s'alimente en énergie à l'aide de panneaux solaires, et peut opérer à des altitudes allant de 177 km à 805 km au-dessus de la Terre. A l'heure actuelle, le X-37B se trouve à environ 400 km d'altitude, une orbite qu'il maintient depuis plus d'un an.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories