Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 07:20
photo  Bath Iron Works

photo Bath Iron Works

 

10 avr 2014 Marine & Océans (AFP)

 

WASHINGTON - La Marine américaine s'apprête à baptiser samedi l'USS Zumwalt, premier d'une nouvelle classe de destroyers aux formes futuristes qui ne sera finalement développée qu'en trois exemplaires en raison de son coût de développement et d'une réévaluation des besoins.

 

Le navire, dont la construction a débuté en 2009, doit entrer en service en 2016. La cérémonie de baptême, au cours de laquelle une bouteille de mousseux sera brisée sur la coque comme le veut la tradition, se déroulera sur le chantier naval de Bath, dans le Maine (nord-est), précise l'US Navy dans un communiqué.

 

Le Zumwalt, nommé en l'honneur d'un ancien chef d'état-major de la Marine américaine, a été conçu comme un navire multi-missions axé sur des capacités de bombardement terrestre et naval grâce à deux canons de 155 mm. Il est également doté de 80 tubes de lancement de missiles, adaptés notamment pour les missiles Tomahawk.

 

Il comprend de nombreuses technologies nouvelles, notamment en matière de propulsion, qui lui permettent d'opérer avec un équipage réduit à 158 hommes contre 276 pour les destroyers de la classe Arleigh-Burke, en service depuis le début des années 1990.

 

Il est également plus gros, jaugeant plus de 15.000 tonnes, contre moins de 10.000 pour les Arleigh-Burke.

 

L'US Navy compte actuellement 62 destroyers de classe Arleigh Burke, dont 25 sont équipés du système de défense antibalistique (BMD) et constituent le fer de lance du bouclier antimissile américain.

 

Le Zumwalt, qui sera suivi du Michael-Monsoor et du Lyndon-Johnson, en est en revanche dépourvu.

 

L'US Navy comptait à l'origine se doter de 24 destroyers de la classe Zumwalt. Elle n'en aura finalement que trois après avoir réévalué en 2008 les types de menaces auxquelles elle s'attend à faire face dans les décennies à venir.

 

Mais cette décision est également dû au dérapage des coûts de développement du navire, une inflation aggravée par la baisse du nombre de navires finalement décidée: le Zumwalt coûtera plus de 4 milliards de dollars, contre environ 1,5 milliards pour un destroyer de la classe Arleigh-Burke.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories