Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 07:40
Le BPC Vladivostok et le Smolniy à Saint-Nazaire  photo Franck Dubray

Le BPC Vladivostok et le Smolniy à Saint-Nazaire photo Franck Dubray

 

7 juillet 2014 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

Crise ukrainienne ou pas, les 400 marins russes qui formeront les équipages des bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral construits par la France pour la Russie sont en formation à Saint-Nazaire depuis une semaine.

 

Les marins, qui constituent deux équipages de 200 hommes, doivent se former au maniement des Mistral d’ici l’automne prochain. Ils seront logés à bord du navire militaire Smolny de la Flotte russe de la mer Baltique.

La Russie et la France ont signé en 2011 un contrat de 1,2 milliard d’euros pour la construction de deux bâtiments de type Mistral pour la Marine russe. Ces navires sont en cours de construction aux chantiers STX de Saint-Nazaire.

Les Canadiens ont pu voir ces bâtiments lors d’un exercice amphibie au Québec les 20 et 21 juin dernier quand 200 militaires du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada ont débarqué du navire de guerre français en Gaspésie.

Le premier bâtiment – le Vladivostok – a été mis à l’eau et sera remis à la Russie à l’automne 2014, et le second – baptisé Sébastopol – à l’automne 2015.

En pleine crise ukrainienne par contre, la livraison des BPC français à la Russie a provoqué des tensions entre Paris et ses alliés, particulièrement vives dans le cas des États-Unis qui se sont montrés franchement hostiles à la vente des navires à Moscou.

En mai 2014, ses congressistes américains ont même été jusqu’à appeler le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen à racheter ou à louer les navires français construits pour la Russie.

Cependant, les autorités françaises ont manifesté leur intention de remplir leurs engagements malgré les pressions de Washington, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, déclarant finalement que le contrat signé serait honoré.

Les contrats passés entre la Russie et la France prévoyaient une garantie de maintenance des bâtiments et engageaient la partie française à transmettre aux Russes tous les documents techniques.

En outre, les chantiers navals russes sont en mesure d’assurer sans aide extérieure la maintenance des BPC de type Mistral commandés à la France, s’il faut en croire ce qu’a déclaré cette semaine lors d’une conférence de presse à Moscou le vice-ministre russe de la Défense, Iouri Borissov.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories