Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 12:50
Chasseur de mines du type "tripartite" (CMT) Pégase

Chasseur de mines du type "tripartite" (CMT) Pégase

 

13/11/2014 Sources Marine nationale

 

Du 30 octobre au 12 novembre, la force de guerre des mines de l’OTAN (SNMCMG1*) a mené une importante opération de recherche et de neutralisation d’engins explosifs historiques intitulée « Historical Ordnance Disposal », au large de Dieppe et Saint-Valéry-en-Caux (Seine-Maritime). Commandé par un officier lituanien à bord du Jotvingis, la force était composée de huit bâtiments chasseurs de mines de huit nationalités différentes, soit environ 400 marins.

 

Bilan de l’opération OTAN Historical Ordnance Disposal 2014 en Manche

Chaque chasseur de mines s’est vu attribuer une « boîte » par le commandant de la force, dans la zone définie par la préfecture maritime Manche – mer du Nord. Les étoiles représentent les mines découvertes lors de l’opération HOD 2014 (bleu : contreminées – rouge : identifiées et restant à contreminer plus tard par la Marine nationale).

 

Malgré des conditions météorologiques et un état de mer peu favorables à l’utilisation de leurs sonars, les chasseurs de mines ont investigués plusieurs centaines de « contacts », qui une fois identifiés par le biais de plongeurs ou de drones sous-marins ont permis la découverte de 7 mines représentant l’équivalent de  5370 kg de TNT (4 mines allemandes Luft Minetype B et une de type A, ainsi que deux mines d’une tonne Bombenmine 1000). Trois des mines ont été découvertes à la fin de l’opération et n’ont pas pu être contreminées faute de conditions favorables. Elles le seront prochainement par la Marine nationale.

 

L’action de cette force est venue compléter le travail quotidien des chasseurs de mines et plongeurs démineurs de la Marine nationale, en mer et sur l’estran, qui conduit à la neutralisation de 500 à 1000 engins explosifs historiques chaque année en Manche – mer du Nord (de l’obus de petit calibre à la mine d’une tonne).

 

Bilan de l’opération OTAN Historical Ordnance Disposal 2014 en Manche

Résultat de l’exploration des fonds marins par le sonar du chasseur de mines belge Crocus dans sa « boîte ». Chaque forme symbolise un contact qui a nécessité une attention particulière afin de discriminer schématiquement les rochers des mines. On distingue par ailleurs en bas à droite le trajet opéré par le chasseur de mines pour scanner l’ensemble de sa zone.

 

Depuis 1996, le SNMCMG1 intervient presque tous les ans dans les eaux françaises, en lien avec la préfecture maritime Manche – mer du Nord, qui définit les zones de travail et valide les horaires et lieux de contreminage des engins découverts, par l’intermédiaire du Centre des opérations maritimes de Cherbourg.

 

Au terme de l’opération, la force de l’OTAN a fourni l’ensemble des données au Centre des opérations maritimes de Cherbourg, permettant ainsi d’en disposer lors des prochaines opérations dans cette zone.

 

Navires composant la force et s’étant chacun vu attribuer une zone de travail (cf. carte) :

    M42 Jotvingis (Lituanie), également bâtiment support l’état-major de la force

    M314 Sakala (Estonie)

    M862 Zierrikee (Pays-Bas)

    M621 Flaming (Pologne)

    M1068 Datteln (Allemagne)

    M917 Crocus (Belgique)

    M06 Talivaldis (Lettonie)

    M644 Pégase (France - le CMT base à Brest a rejoint la force pour la durée de l’opération HOD en Manche.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories