Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 12:55
Inauguration de la place "général Albert Charles Meyer" à Belfort

Inauguration de la place "général Albert Charles Meyer" à Belfort

 

28/11/2014 Arméee de l'air

 

Le 21 novembre 2014, une place de la ville de Belfort a été rebaptisée « place général Albert Charles Meyer », nom d’un illustre concitoyen et figure emblématique de la Résistance et des commandos parachutistes de l’air.

 

Monsieur Damien Meslot, député maire de Belfort, a procédé à l’inauguration. À cette occasion, l’armée de l’air était représentée par une section d’honneur de la base aérienne 116 de Luxeuil et par une section du commando parachutiste de l’air n° 10 (CPA 10).

 

Une forte délégation d’anciens des commandos parachutistes de l’air et de l’association des anciens des services spéciaux de la Défense nationale accompagnait la famille du général Meyer.

 

Biographie du général Meyer

 

Belfortain d’origine, Albert Charles Meyer souscrit un engagement en septembre 1939 comme pilote, mais les évènements l’empêcheront de poursuivre dans cette voie et il cherchera à huit reprises à rejoindre l’Angleterre. Capturé une première fois, il s’échappe, puis sous l’impulsion des commandants Serot et Pourchot, il poursuit à 19 ans la lutte en France dans la clandestinité du Service de renseignement. Dès juillet 1940, il se lance à corps perdu dans ce combat de l'ombre. Il devient au fil des mois le meilleur agent du réseau «Bruno» en France, en Hollande, en Belgique et en Suisse. Il participe à l'évasion de près de 1 200 français ou alliés dont celle de Robert Schumann, du général Giraud, des époux Joliot-Curie et des parents de Mendès-France qu’il hébergera. Dès 1944, il intègre le Service de renseignement opérationnel de la 1reArmée. Il est alors chargé de missions derrière les lignes ennemies, ce qui lui permettra d’être considéré comme le meilleur artisan de la percée de la trouée de Belfort. Appréhendé et évadé plusieurs fois, il est condamné à mort, puis s’échappera de la forteresse de Fribourg lors du bombardement du 27 novembre 1944 qui fit 30 000 morts. Il rejoindra les forces US à l’issue d’un périple de quatre mois avec trois prisonniers.

 

Libéré du service actif en 1946, il est volontaire en juin 1951 pour servir en Indochine en qualité de capitaine de réserve. Il y crée et commande un commando de contre-espionnage et de contre sabotage. Il donne ainsi naissance au concept de Brigade de recherche et de contre sabotage (BRCS).

 

Au printemps 1956, sur décision du général De Maricourt, il crée en Algérie les commandos parachutistes de l’air aux côtés du lieutenant-colonel Coulet. Il prendra le premier commandement du CPA 10.

 

Il occupera ensuite plusieurs postes, dont celui de chef d’état-major interarmées de la direction de la sécurité militaire et de commandant de la base aérienne de Chartres.

 

Cinq fois blessé, le général Meyer est Grand-croix de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite, titulaire de la Croix de guerre 39-45, de la Croix de guerre des TOE, de la Croix de la valeur militaire, de la Croix de la vaillance vietnamienne avec un total de treize citations dont sept palmes et enfin de la Médaille de la Résistance.

 

Le 12 mai 2006, des obsèques solennelles lui ont été célébrées en la cathédrale de Saint-Louis des Invalides et les honneurs militaires lui ont été rendus par l’armée de l’air dans la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides en présence de nombreuses autorités.

 

La promotion 2007 des officiers de l’école militaire de l’air porte son nom.

 

Le colonel commandant le CPA 10 dépose une gerbe à la mémoire du général Meyer

Le colonel commandant le CPA 10 dépose une gerbe à la mémoire du général Meyer

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories