Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 17:56
Leclerc-VBCI (Nexter- photo G. Belan) - LEOPARD 2 A5 (KMW)

Leclerc-VBCI (Nexter- photo G. Belan) - LEOPARD 2 A5 (KMW)

 

04.11.2014 par Guillaume Belan (FOB)

 

Second épisode de notre immersion dans le projet franco-allemand pour constituer ce qui devrait être l’un des grands industriels du terrestre dans le futur. A y regarder de plus près les deux industriels, Nexter et KMW sont à la fois proches et différents.

 

Profils similaires

Proches dans leur poids : 3200 salariés pour l’allemand, 3300 pour le français. Un chiffre d’affaires de 900 millions d’euros pour Nexter et 800 pour l’allemand… soit deux entreprises en bonne santé qui investissent pour s’armer pour l’avenir. Pour les deux sociétés, le capital est détenu par un actionnaire unique et stable, familiale pour KMW et étatique pour le français. Mais plus que cela, « Nexter et KMW ont une vision stratégique commune et des cultures d’entreprises proches » insiste Philippe Burtin, PDG de Nexter.

 

Gammes complémentaires

Les différences concernent le portefeuille produits. Si a priori, l’allemand et le français semblent compétiteurs, à y regarder de plus près, pas tant que ça. Les deux font des chars lourds, l’allemand dispose d’un best-seller, le Léopard, qui continue de se vendre (Qatar..), alors que le Leclerc n’est plus en production et a rencontré un succès beaucoup plus mitigé à l’export. Sur la gamme des blindés d’infanterie chenillés: KMW dispose du Puma, le français n’a pas de produit sur ce créneau. L’artillerie est révélatrice : alors que l’allemand dispose d’une gamme chenillée (PZH2000…), le français affiche lui des produits à roues (Caesar, Trajan…). Bref, un mariage idéal. Même constat pour les véhicules de franchissement et du génie.

Le secteur des blindés à roues est plus délicat : le VBCI et le Boxer semble s’affronter dans le créneau des 8X8 de 30 tonnes. Reste « qu’ils sont en compétition apparente » note le PDG français, « et se retrouvent très peu souvent en compétition ». L’explication: alors que le VBCI est plus tourné vers le combat, le Boxer est plus un blindé de transport. Reste que le rapprochement devra aboutir à une réflexion sur certaines gammes, comme sur le segment des 4X4 hautement protégés de la classe des 12 tonnes : entre l’Aravis français et le Dingo allemand. Autre complémentarité des gamme : alors que Nexter a investi le segment des robots (Mule, Nerva…), KMW a lui fait le choix de la simulation. Bref, les deux gammes « dépoussiérées », KANT disposera de l’un des portefeuilles produits les plus complet du marché.

 

Le char du futur sera franco-allemand !

On reprochait a ce rapprochement franco-allemand de ne pas reposer sur un projet industriel commun, et bien c’est faux !

« Un groupe de travail bi-étatique travaille déjà sur le char lourd futur » a révélé Philippe Burtin. Remplaçant des Léopard et Leclerc, le futur char, sera donc franco-allemand. Ainsi les deux côté du Rhin se sont rapprochés, dialoguent, et doivent aboutir à « un char de combat à l’horizon 2020-2025 ».

 

A suivre…

 

Note RP Defense : voir KANT : vers la constitution d’un champion européen (1ère partie)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories