Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 11:30
Un CF-18 en vol au-dessus de l'Irak, le 30 octobre 2014. (U.S. Air Force/Staff Sgt. Perry Aston)

Un CF-18 en vol au-dessus de l'Irak, le 30 octobre 2014. (U.S. Air Force/Staff Sgt. Perry Aston)

 

2 novembre 2014 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

Le ministre canadien de la Défense annonce que le Canada a effectué aujourd’hui, dimanche 2 novembre, ses premières frappes en Irak dans la région de Falloujah.

 

Le Canada a déployé six avions de combat CF-18, des aéronefs Polaris C-150 et deux avions de surveillance de type CP-140 Aurora et quelque 600 employés canadiens sont impliqués dans la mission de combat en Irak.

Le premier ministre Stephen Harper a engagé le pays pour une mission de six mois, en vertu d’une motion qu’il a fait voter le 7 octobre par le Parlement, affirmant qu’il était nécessaire de freiner l’avancée du groupe armé État islamique jusqu’à ce que les forces irakiennes soient en mesure de se défendre et d’ici à ce qu’une solution politique soit trouvée.

Basés au Koweït, les CF-18, les Polaris et Aurora avaient déjà fait leur premier vol opérationnel jeudi et même un deuxième vol vendredi, mais les CF-18 n’avaient cependant pas encore largué de bombes en raison du mauvais temps, leurs bombes à guidage laser étant alors gênés par les nuages.

Mais, maintenant, ça y est!

«Aujourd’hui, les CF-18 canadiens ont complété leurs premières frappes aériennes, après avoir joint le combat contre ISIL [ le groupe l'État islamique, ndlr] le 30 octobre. En coordination avec les autres participants de la coalition, deux CF-18 ont attaqué des cibles de l’ISIL dans la région de Fallujah en Iraq, en utilisant des bombes guidées au laser GBU12 de 500 livres chacune. La mission d’environ quatre heures a également compris un ravitaillement en vol grâce aux aéronefs canadiens de type Polaris. Tous les aéronefs sont retournés à leur base sans incidents», a déclaré le ministre.

Au sud-est de de Falloujah, les avions de la coalition ont ainsi frappé une petite unité du groupe djihadiste. Puis, tous les avions ont ensuite quitté les zones de frappes en toute sécurité, a indiqué pour sa part le CENTCOM, le commandement militaire américain responsable des opérations.

«L’analyse des dommages causés est en cours. De plus ample information sera fournie lors d’une séance d’information le 4 novembre 2014», a ajouté également le ministre Nicholson.

«Les frappes aériennes d’aujourd’hui démontrent notre détermination à faire face à la menace terroriste et à appuyer nos alliés contre les atrocités perpétrées par l’ISIL à l’égard des femmes, enfants et hommes innocents. Je remercie nos hommes et nos femmes en uniforme pour leur travail sur cette importante mission.», a souligné le ministre canadien.

Préfigurant ces frappes, le lieutenant-général Yvan Blondin, commandant de l’Aviation royale canadienne, quelques heures après les funérailles d’un militaire canadien tué par un partisan du djihad, avait écrit non sans ironie sur son compte Twitter: «Dear ISIL, Thinking of you. Some of my colleagues are in your area. Hopefully, they’ll have a chance to drop by».

Les forces militaires de la coalition ont aussi mené un raid aérien près de Baiji qui a frappé une petite unité du groupe djihadiste.

Par ailleurs, les forces militaires américaines ont continué pour leur part à attaquer les terroristes du groupe l’État islamique également en Syrie samedi et aujourd’hui en utilisant des avions de chasse et des bombardiers pour effectuer sept frappes aériennes.

En Syrie, cinq frappes aériennes menées près de Kobani ont frappé cinq petites unités du groupe djihadiste et détruit trois de ses véhicules. Au sud-est de Dayr Az Zawr, en Syrie, deux frappes aériennes ont détruit un réservoir de l’EI et deux abris de véhicules.

Les pays de la coalition qui effectuent des frappes aériennes en Irak comprennent, outre le Canada et les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Australie, la Belgique, le Danemark et les Pays-Bas. Ceux qui, avec les les États-Unis, effectuent des frappes en Syrie sont l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, la Jordanie et Bahreïn.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories