Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 08:40
À défaut de BPC, des porte-hélicoptères «Made in Russia» sur le modèle des navires de classe Rotterdam

Le porte-hélicoptères néerlandais Johan de Witt de classe Rotterdam, un concurrent du Mistral français que Paris refuse de livrer à la Russie, liant la livraison à l’évolution de la situation en Ukraine, où Moscou est accusé par Kiev et les Occidentaux de soutenir les forces rebelles (Archives/WikiC)

 

14 décembre 2014 par Jacques N. Godbout - 45eNord.ca

 

Avec Paris qui refuse toujours de lui livrer le premier navire de classe Mistral promis et déjà payé dans le cadre du contrat d’1,2 milliards d’euros signé en juin 2011 entre Moscou et le constructeur naval DCNS sous l’ancien président Nicolas Sarkozy, la Russie dit envisager maintenant construire un jour ses propres porte-hélicoptères sur le modèle des navires de classe Rotterdam conçu par l’Espagne et les Pays-Bas.

 

La Marine russe aurait dû recevoir le 14 novembre dernier le premier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, le Vladivostok.

Le second Mistral vendu à la Russie, le Sébastopol, doit quant à lui être livré à la Russie en octobre 2015. Mis à flots dans la nuit de jeudi à vendredi, ce bâtiment est encore en cours de construction.

Mais, considérant «que la situation actuelle dans l’est de l’Ukraine ne permet toujours pas» la livraison du premier navire, le président français François Hollande avait confirmé le 25 novembre le report «jusqu’à nouvel ordre» de la livraison du premier Mistral commandé par Moscou, accusé par les Occidentaux d’aider les rebelles armés prorusses qui tiennent une partie de l’est de l’Ukraine.

Le 5 décembre dernier, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, avait haussé le ton et sommé Paris de respecter ses obligations pour la livraison du navire de guerre dont la livraison est suspendue à l’évolution de la crise ukrainienne, alors que le ministre français de la Défense allait jusqu’à déclarer que Paris pourrait bien «ne jamais livrer» les navires.

 

Moscou envisage la construction de ses propres porte-hélicoptères

La conception et la construction de porte-hélicoptères russes figurent dans le programme à long terme de la construction navale nationale d’ici 2050, déclare maintenant «une source haut placée au sein du complexe militaro-industriel» à l’agence publique russe ITAR-TASS, déclaration reprise aussi par l’agence officielle Ria Novosti.

L’agence officielle russe est le reflet des positions officielles de Moscou et cette déclaration peut être vue au minimum comme un message de la Russie à la France soumise à de fortes pressions de ses alliés pour qu’elle ne livre pas les bâtiments de classe Mistral aux Russes.

Outre un coût financier très élevé, l’annulation de la livraison des navires placerait la France dans la difficile position du partenaire qui n’honore pas ses contrats. «Paris se met dans l’impasse et porte préjudice à sa réputation en tant que partenaire fiable sur le marché moderne des armes», avait déclaré à ce propos début décembre le vice-président de la commission pour la défense à la Douma, Igor Barinov.

Aujourd’hui, c’est un nouveau message est clair. On peut bien se passer de vous, déclare les Russes à la France, et il ne s’agit peut-être pas de vaines menaces.

Non seulement, si la France ne livre pas, les Russes pourraient-il exiger, outre le remboursement des 1,2 milliards d’euros et une amende «conformément au contrat», comme l’en menaçait ce mois-ci le vice-ministre russe de la Défense Youri Borissov, mais Moscou déclare clairement pouvoir très probablement se passer de ce partenaire peu fiable écartelé entre le respect d’un contrat qui a permis de sauver des centaines d’emplois et les pressions de ses alliés.

«La construction de nos propres bâtiments de débarquement est inscrite dans le programme à long terme de la construction navale d’ici 2050 et est approuvée par le ministère de la Défense. Ce projet prévoit des navires de ce type en grand nombre», a déclaré la source citée par ITAR-TASS.

 

Des porte-hélicoptères «Made in Russia» sur le modèle des navires de classe Rotterdam

Toujours selon cette source, la marine russe a besoin de navires de débarquement universels similaires aux BPC Mistral ou «un peu plus réduits en termes de tirant d’eau et de gabarits», «capables de remplir bien plus de missions que les grands navires de débarquement du projet 11711 de classe Ivan Gren [actuellement] en construction».

Alors, selon la source citée par l’agence russe, «les bureaux d’études Nevskoe et Severnoe [spécialisés dans la conception de navires, ndlr], qui ont considérablement avancés dans le développement d’un bâtiment de débarquement universel, seront chargés de concevoir le porte-hélicoptères russe».

L’industrie russe a acquis une expérience utile en construisant les parties arrières des Mistrals commandés à la France, soulignent les Russes et «Les chantiers navals de la Baltique ont tout appris, ils ont fait un travail de grande qualité. Les spécialistes qui contrôlaient minutieusement le déroulement de la construction ont été pleinement satisfaits», explique la source de l’agence publique russe.

Le nouveau porte-hélicoptères russe pourrait ressembler par son architecture, indique de son côté l’agence officielle Ria Novosti, aux navires néerlandais de classe Rotterdam, considérés comme des concurrents du Mistral. En été 2009, le porte-hélicoptères Johan de Witt de classe Rotterdam étaient présenté au salon naval international de Saint-Pétersbourg.

Les navires de classe Rotterdam sont des «Landing Platform Dock» dotés d’un large pont d’envol et d’un radier et conçus pour déployer des forces terrestres sur des rives ennemies. On retrouve à bord de ces navires un escadron de 6 hélicoptères qui ont comme mission le transport de troupes et de l’équipement ainsi que des embarcations de débarquement de type.

Qui a encore besoin du Mistral, semblent maintenant dire les Russes…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories