Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 12:50
Le chef de la défense, le général Van Caelenberge - photo MIL.be

Le chef de la défense, le général Van Caelenberge - photo MIL.be

 

11/12/14 – 7 sur 7.be (belga)

 

L'armée fera l'an prochain de lourdes économies, en réduisant ses dépenses de fonctionnement et d'investissements ainsi que son recrutement, mais sans licencier ni réduire les salaires, a assuré jeudi le chef de la Défense (Chod), le général Gerard Van Caelenberge, aux syndicats militaires.

 

Les activités d'entraînement seront réduites de 20%, les investissements ramenés à zéro - à l'exception des contributions belges à l'Otan (principalement au programme d'investissements au service de la sécurité, NSIP), à l'Union européenne et à l'Eurocorps, a expliqué le "patron" de l'armée à l'agence BELGA après sa rencontre "informelle" semestrielle avec les quatre syndicats militaires.

 

La Défense devra économiser l'an prochain environ 220 millions d'euros en vertu des perspectives budgétaires établies par le gouvernement Michel 1er et devrait encore être soumise à de nouvelles restrictions au cours des années suivantes, pour un montant cumulé de près d'1,6 milliard d'euros cumulées sur la durée de la législature.

 

Le général Caelenberge a ainsi laissé entendre que le recrutement pourrait être inférieur au chiffre de 1.360 personnes toutes catégories confondues (officiers, sous-officiers et volontaires) évoqué la semaine dernière par le ministre de la Défense, Steven Vandeput.

 

Quant à l'entraînement, il sera durement touché, avec une réduction du plan de vol allant de quasiment 10% pour les chasseurs F-16 jusqu'à 50% pour les hélicoptères Agusta A109, tout comme pour les unités terrestres et navales.

 

Un groupe de travail créé au sein de l'état-major de la Défense a par ailleurs entrepris de "passer au peigne fin" toutes les activités prévues l'an prochain afin d'examiner toutes les économies possibles, a précisé le Chod.

 

Ainsi les activités de relations publiques devraient être réduites et plus ciblées, tout en conservant une ou deux journées qui donnent l'occasion à la Défense de se présenter au grand public, avec un accent mis en 2015 sur la Marine.

 

Le soutien que l'armée accorde aux deux marches - celle du Souvenir en Ardenne et les "quatre jours de l'Yser" dans le Westhoek - sera affecté: les tâches jusqu'ici assurées par les policiers militaires et les services de secours militaires devront être reprises par le secteur civil.

 

Certaines dotations et subventions accordées à des parastataux dépendant du ministère de la Défense - l'Office central d'action sociale et culturelle (OCASC), l'Institut géographique national (IGN), l'Institut des Vétérans (INIG-IV) - et au Musée royal de l'Armée (MRAH) seront aussi réduites.

 

En matière d'investissements, réduits l'an prochain à la portion congrue, aucun crédit ne sera ainsi débloqué pour adapter l'aéroport militaire de Melsbroek, qui partage ses pistes avec l'aéroport de Bruxelles-National, à l'arrivée des futurs avions de transport Airbus A400M, attendus vers 2019.

 

Mais le chef de la Défense a néanmoins avoué lorgner sur les cent millions d'euros prévus dans la provision interdépartementale pour procéder à certains investissements.

 

Le général Van Caelenberge a assuré avoir perçu de la "compréhension" auprès des syndicats, qui partagent selon lui, les mêmes préoccupations quant à l'avenir de l'armée. Mais la CGSP-Militaires s'est montré déçue par l'"absence de réponses" de la part du chef de la Défense à certaines questions concrètes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories