Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 17:40
Des bombardiers russes volent trop près des côtes franco-britanniques

 

9 février 2015 par Info Aviation
 

Fin janvier, les autorités françaises et britanniques ont relevé une présence « intempestive » d’avions russes près de leurs espaces aériens selon le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian.

 

Faisant écho au quotidien britannique The Daily Express, les médias français ont rapporté le 8 février que des avions Russes avait patrouillé près de l’espace aérien français et britannique.

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a ironisé sur la « présence intempestive » d’avions militaires russes qui se sont un peu trop approchés des côtes françaises et britanniques fin janvier.

« J’ai constaté en tant que ministre de la Défense cette présence un peu intempestive de chasseurs, d’avions russes, qui sont venus se promener pour des raisons que j’ignore à proximité de nos côtes », a déclaré M. Le Drian aux médias I-Télé, Le Monde et Europe 1.

« Nous leur avons fait savoir que nous les avions vus et qu’il était souhaitable qu’ils se retirent. C’est ce qu’ils ont fait », a-t-il dit. Interrogé sur l’intervention d’un avion de combat français, il a répété: « nous leur avons fait savoir qu’ils devaient se retirer. Ils ne sont pas restés longtemps ».

Le 29 janvier, l’ambassadeur de Russie au Royaume-Uni avait été convoqué au ministère britannique des Affaires étrangères pour fournir des explications sur les manoeuvres d’avions militaires russes à proximité de l’espace aérien britannique.

Le site web du ministère de la défense et de l’Armée de l’air ne mentionnent nulle part ce survol d’avions russes près des côtes françaises.

 

Aucune violation de l’espace aérien

L’agence de presse russe Sputnik évoquait en revanche dès le 3 février ces évènements précisant que les avions militaires russes étaient deux bombardiers stratégiques Tupolev Tu-95MS.

Le journal britannique The Daily Express avait déclarait que ces bombardiers étaient armés d’un missile nucléaire destiné à détruire un sous-marin de la classe Vanguard, précisant toutefois que le missile n’était pas en position de combat.

« Nous effectuons nos vols sans armes. Il s’agit d’une désinformation », a réagit un responsable du ministère de la défense russe.

Selon les autorités militaires russes, les deux bombardiers ont effectué un vol de patrouille de 19 heures au-dessus des eaux neutres dans le nord de l’Atlantique. Par la suite, des chasseurs britanniques Typhoon, des F-16 norvégiens et des Mirage français ont escorté les bombardiers russes dans certains secteurs.

Le ministère russe a souligné que les vols sont effectués conformément aux normes internationales de survol des eaux neutres et sans violer les frontières d’autres Etats, ce qu’a confirmé un porte-parole du Foreign Office britannique.

Les avions de chasse de l’OTAN font eux-aussi des patrouilles régulières près de la frontière russe dans le cadre de la police de l’air de la Baltique à partir de bases permanentes en Estonie et en Lithuanie. Ces patrouilles se sont même intensifiées depuis la crise en Ukraine en 2014. La France avait notamment déployé quatre Rafale en Pologne en avril 2014.

L’OTAN dispose aujourd’hui d’une dizaine de bases aériennes dans les pays limitrophes à la Russie (voir la carte).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories