Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 07:30
Les ressources en oxygène de l’opération Chammal en Jordanie

 

09/02/2015 Armée de l'air

 

Dès le 28 novembre 2014, début de l’opération Chammal, en Jordanie, une citerne de 4200 litres d’oxygène est projetée afin d’assurer les besoins nécessaires aux pilotes engagés dans les missions aériennes quotidiennes. Le 14 décembre, une équipe de trois sous-officiers est projetée pour réaliser un audit des usines locales. Leur objectif ? Trouver des fournisseurs de qualité dans le pays d’accueil afin de limiter les aérotransports de citerne.

 

Le 4 décembre, le département de médecine aéronautique opérationnelle (DMAO) du centre d’expériences aériennes militaires (CEAM) de Mont-de-Marsan, l’équipe d’études techniques des matériels d’environnement du commandement des forces aériennes (EETME 62600) et le pôle des gaz aéronautiques du détachement « Air » 204 Beauséjour, sont mis en alerte pour un départ imminent en Jordanie. Le 14 décembre, une équipe constituée de trois sous-officiers arrivent sur zone à bord d’un Hercules C130. Aidée par le personnel déjà projeté, l’équipe de missionnaires procède immédiatement au transfert et à l’installation du matériel d’analyse de campagne dans les locaux mis à leur disposition. « Pendant le voyage, le matériel a subi quelques accélérations positives à l’atterrissage, ce qui nous a valu quelques inquiétudes quant au fonctionnement de l’IRTF (Infra-Rouge à Transformée de Fourrier), explique l’un des experts. Après réparation et des essais concluants, l’inquiétude a laissé finalement place à la sérénité ».

 

Les ressources en oxygène de l’opération Chammal en Jordanie

Pour les spécialistes, les jours qui suivent leur arrivée sont consacrés à une visite des différentes usines, avec présentation des sites et des procédures de production par les directeurs respectifs.  Les premiers prélèvements par échantillonnages peuvent alors commencer. « À l’issue de cette campagne de prélèvements et d’analyses, nous avons donné l’autorisation à une usine de procéder au remplissage d’une citerne de l’armée de l’air », confie l’un des auditeurs. Les différents moyens existants sur site, pour le transport des gaz par voie routière, ont également fait l’objet d’un examen minutieux avant validation.

 

C’est ainsi que le 21 décembre, la première livraison par un véhicule appartenant au prestataire retenu est réalisée sur une citerne de 4200 litres de l’armée de l’air en présence de ses experts pour superviser les opérations et détecter la moindre anomalie. Le contenu de la citerne a ensuite été échantillonné à son tour puis analysé. L’exploitation des résultats a validé l’ensemble de la chaîne : production, livraison et transfert par voie routière. Cette usine de production jordanienne, avec son moyen de transport précisément identifié, a été conjointement validée par le DMAO et l’EETME auprès des autorités militaires locales et désignée comme source de ravitaillement pour l’armée de l’air.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories