Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 22:20
Le directeur de la CIA, John Brennan (photo White house)

Le directeur de la CIA, John Brennan (photo White house)

 

7 mars 2015 Maxime Robin, correspondance, New York (Etats-Unis) - leJDD.fr

 

Le directeur de la CIA, agence de renseignement américaine, John Brennan, a annoncé vendredi une refonte majeure pour la rendre plus performante

 

La CIA, dont le nombre d'employés dans le monde est inconnu et dont le budget annuel est classifié, s'apprête à profondément réorganiser son fonctionnement et sa structure, qui avait très peu changé en soixante-sept ans d'existence. Critiquée par des élus lui reprochant d'avoir sous-évalué l'importance des soulèvements au Moyen-Orient dits du "Printemps arabe", ou de n'avoir pas anticipé l'offensive l'été dernier des djihadistes du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie, la CIA devrait, selon la réforme, assigner des milliers d'agents à des taches totalement nouvelles et différentes.

 

Rapprocher les espions et les analystes du bureau

Le patron du renseignement américain souhaite parvenir à deux choses : renforcer le contrôle américain du cyberespace, et fluidifier les échanges de renseignements entre différentes branches de l'agence, notamment entre les espions sur le terrain et les analystes du bureau. Lors d'un briefing sous embargo avec des journalistes plus tôt cette semaine, John Brennan, à la tête de l'agence depuis 2012, a cité en exemple pour la CIA l'armée américaine : une tête qui décide pour chaque région du globe, "à la manière d'un général quatre-étoiles" : un fonctionnement "efficace" et "pouvant rendre davantage de comptes".

La CIA sera aussi réorganisée en dix "centres de mission", chacun assigné à une menace particulière thématique ou régionale telle que le "terrorisme", la "prolifération d'armes" ou le  "Moyen-Orient". Changement de méthode également : les espions sur le terrain devront partager leurs informations avec les analystes. Jusqu'à présent, ces deux facettes du renseignement étaient étanches et rendaient des comptes à des officiers supérieurs différents.

Plusieurs pôles demeurent cependant, en particulier le contreterrorisme, cité en exemple. Confidentiel avant les attentats du 11-Septembre, il compte désormais plusieurs milliers d'officiers, "des espions et analystes chargés de traquer, et souvent tuer, des militants ennemis", selon le New York Times.

 

"Etre espion, c'est apprendre les langues étrangères, partir et parler à ses ennemis"

Contacté par le Guardian, Tim Weiner, spécialiste et auteur de History of The CIA, analyse ce virage numérique avec circonspection. "Le renseignement, comme dit Sun Tzu, c'est 'Connais ton ennemi'. Etre espion, c'est apprendre les langues étrangères, partir et parler à ses ennemis. Le Power Point, les nouveaux diagrammes, la nouvelle architecture... Tout cela est subsidiaire."

John Brennan a au contraire argué que la CIA devait se moderniser si elle ne voulait pas "finir comme Kodak", le géant de la photo qui n'avait pas anticipé l'avènement du numérique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories