Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 17:30
Photo Jürgen Braekevelt - MIL.be

Photo Jürgen Braekevelt - MIL.be

 

2/03/15 7sur7.be

 

Les 35 militaires que le gouvernement a décidé vendredi de dépêcher en Irak pour assurer durant six mois la formation de l'armée irakienne dans le cadre de la coalition contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) dirigée par les Etats-Unis sont arrivés sans encombre dimanche à Bagdad, a-t-on appris lundi de source militaire.

 

"Oui (ils sont arrivés) dimanche en fin d'après-midi" en Irak, a laconiquement indiqué un porte-parole militaire à l'agence BELGA deux jours après le départ du détachement belge dans la plus grande discrétion.

Il s'est refusé à tout détail supplémentaire en raison du caractère délicat de la mission, qui se déroulera sur l'aéroport de Bagdad, un lieu fortement gardé depuis l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis en 2003 - à laquelle la Belgique s'était opposée - et considéré comme vital par les Américains mais vulnérable aux actions des djihadistes.

En janvier dernier, un Boeing 737 de la compagnie Flydubai avait été touché par trois balles de petit calibre avant son atterrissage sur l'aéroport international de Bagdad.

Le vol entre Bruxelles et Bagdad n'a sans doute pas été direct puisqu'il a fallu deux jours aux militaires belges pour gagner l'Irak.

 

Offensive contre l'EI

L'arrivée du détachement belge intervient alors que les forces de sécurité irakiennes, soutenues par des milices et des combattants tribaux, ont lancé lundi une offensive d'envergure en vue de reprendre la ville de Tikrit et d'autres régions du nord de Bagdad aux djihadistes de l'EI.

L'envoi de ces militaires (vingt instructeurs et quinze hommes pour le support et la sécurité) se fait dans le cadre du second volet de l'engagement - et le premier au sol - après le déploiement de chasseurs-bombardiers F-16 en Jordanie en octobre dernier pour combattre depuis les airs les djihadistes de l'EI (alias Daesch en arabe) dans le cadre de l'opération américaine "Inherent Resolve".

Il n'est toutefois pas question d'une mission de combat, mais de participer au programme "Building Partner Capacity" développé par la coalition afin de permettre à terme aux forces militaires irakiennes d'assurer la souveraineté du pays. Les Etats-Unis avaient sollicité la Belgique dès septembre dernier.

 

Formation de l'armée irakienne

La mission de formation doit commencer dans les prochains jours. Il s'agira d'aider à la sélection du personnel militaire irakien, d'entraîner des soldats irakiens à des techniques commandos, au tir ainsi qu'aux soins médicaux, avec comme objectif également de former des instructeurs selon le principe "Train the Trainers". Son coût estimé est de 1,815 million d'euros pour six mois, selon la Défense.

Cet engagement terrestre - mais le gouvernement récuse l'expression de "troupes au sol" car les instructeurs ne participeront pas à la reconquête du territoire irakien aux mains de l'EI - vient compléter celui des six chasseurs F-16 opérant depuis la Jordanie et servis par quelque 110 personnes pour mener des raids aériens contre les positions des djihadistes, à raison de quelque 400 heures de vol mensuelles. Cette mission devrait toutefois se terminer fin juin, après neuf mois, selon des sources militaires, en l'absence de crédits pour la prolonger au-delà.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories