Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 11:25
photo FAA

photo FAA

 

30 03 2015 par FAA

 

Le 25 mars 2015, les forces armées aux Antilles ont été engagées dans un exercice majeur  de réaction à une catastrophe de type tsunami frappant l’ensemble de la Caraïbe.

 

Nommé Caribe Wave 2015, cet exercice régional était conduit aux Antilles françaises au niveau interministériel par le Préfet de la zone de Défense, M. Fabrice Rigoulet-Roze – Préfet de la Martinique. Caribe Wave 2015 visait à tester le système d’alerte rapide face aux tsunamis et aux risques côtiers. Le scénario simulait un tsunami provoqué par un tremblement de terre de magnitude 8,5 localisé au nord des côtes du Panama.

 

Cette journée d’entrainement a permis au centre des opérations (CENTOPS) des forces armées aux Antilles de tester grandeur nature ses différents moyens de liaison et d’alerte. A la réception d’un SMS d’alerte de la préfecture sur la probabilité d’un tsunami imminent, un réseau VHF a ainsi été mis en service par la DIRISI afin de faire la liaison entre le CENTOPS et les différentes unités des FAA sur le terrain.

 

 

Le système d’alerte par SMS à l’ensemble des militaires et de leurs famille – appelé ilotage – a également était testé, selon les mêmes dispositions qu’en cas d’une alerte cyclonique.

 

Enfin, cet entraînement face à la menace d’un tsunami aura permis une réflexion complète sur la résilience des emprises des FAA les plus sensibles face à un risque de submersion. « Comment assurer la permanence du commandement ? », « Que doit-on évacuer ? », « Quelle procédure mettre en place pour évacuer les matériels sensibles ? » sont autant de questions soulevées par cet entraînement grandeur nature. Grâce à la remontée d’information de toutes les unités des FAA ayant participés à Caribe Wave, de la base navale à la DIRISI, de la DIDI au DTA 33 en passant par toutes les unités navigantes, le CENTOPS a un retour d’expérience riche pour optimiser toujours la résilience des emprises militaires.

 

En cas de tsunami comme de cyclone ou de tremblement de terre par exemple, les FAA doivent être en mesure de recouvrir leurs capacités opérationnelles le plus rapidement possible. Sur demande de concours de la Préfecture, elles sont susceptibles également d’apporter leur soutien dans la mise en place de moyens de reconnaissance, d’évaluation et de liaison. Les FAA peuvent également être engagées pour dégager et rétablir les réseaux routiers. Enfin, les militaires des forces armées ainsi que ceux des régiments du service militaire adaptés de Martinique et de Guadeloupe peuvent mobiliser hommes et matériels afin de participer à la remise en service des installations portuaires et aéroportuaires, de secourir la population, de protéger les biens et participer ou organiser une chaîne de soutien logistique.

photo FAAphoto FAA
photo FAA

photo FAA

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories