Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 16:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

01/04/2015 Sources : Marine nationale

 

Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013 et la loi de programmation militaire (2014-2019) ont fait de la cyberdéfense une priorité nationale. Ainsi ce domaine de lutte à part entière est au cœur des opérations de la Marine et ce au plus haut niveau de son commandement.

 

En effet, depuis janvier 2015, le contre-amiral Anne Cullerre, sous-chef d’état-major «opérations aéronavales» de l’état-major de la Marine, autorité de coordination de la fonction garde-côtes, délégué pour la défense et la sécurité, représente également le chef d’état-major de la marine (CEMM) pour l’application des directives interarmées «cyberdéfense» (ALCYBER).

 

Afin de prendre en compte la menace «cyber», la Marine renforce la prévention auprès de tous les marins, et met en place une organisation pour être en mesure d’opérer les systèmes qui doivent lui permettre d’appréhender ce nouveau domaine de lutte.

 

Dans ce contexte, du 16 au 27 mars 2015, était organisé l’exercice annuel interarmées DEFNET. Son volet maritime s’est déroulé à Paris, au sein de la cellule de crise de l’état-major des opérations de la Marine, et à bord des BPC Mistral et Tonnerre, en Méditerranée, en parallèle d’un déploiement à la mer ponctué de manœuvres amphibies et aéronautiques.

 

À partir de l’attaque sur un système de frigo-vivre à bord d’un des deux BPC participant, cet entrainement simulait la montée en puissance de la posture de cyber défense. Après la détection de cette menace, la cellule de crise cyberdéfense «marine» était armée à l’état-major -comme pour un cas réel- afin de coordonner les moyens de lutte. Un groupe d’intervention rapide (GIR), véritable «médecin urgentiste» de la cyberdéfense, participait également au scénario, afin de stabiliser rapidement le système et rétablir la situation à bord.

 

Connaître cette menace cybernétique et s’entraîner à la contrer font partie des missions essentielles des bâtiments de la Marine. L’interopérabilité avec les services à terre, la détection et la mise en pratique d’actes réflexes sont impératifs pour garantir l’intégrité des systèmes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories