Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 16:55
photo Anthony Jeuland - Armée de l'Air

photo Anthony Jeuland - Armée de l'Air

 

03/04/2015 Armée de l'air

 

Du 15 au 21 juin 2015, 25 pompiers de l’air et 8 véhicules incendie seront positionnés en renfort sur le site de l’aérodrome du Bourget à l’occasion du 51e salon international de l’aéronautique et de l’espace. Ce dispositif sera mis en place dès le 8 juin afin de garantir la sécurité lors de l’arrivée des aéronefs militaires et l’entraînement des démonstrateurs, la semaine précédent l’événement.

 

Un dispositif militaire et civil

 

Sur l’aérodrome civil du Bourget, les pompiers de l’air prendront une part active au dispositif de secours aux côtés du service de sauvetage et de lutte incendie des aérodromes (SSLIA). Pour chaque intervention, les équipes sont mixtes. Les véhicules de l’armée de l’air sont toujours doublés avec du personnel du SSLIA. Les pompiers de l’aéroport du Bourget s’occupent des interventions concernant les aéronefs civils tandis que les pompiers de l’air gèrent principalement les aéronefs militaires, leur cœur de métier. Pendant la durée du salon, les pompiers de l’air auront pour mission d’assurer la protection incendie de l’ensemble du plateau aérien ainsi que de la base aérienne projetable. « Nous devons toujours être en place 30 minutes avant le décollage et 30 minutes après l’atterrissage de nos aéronefs », explique l’un des pompiers.

 

photo Anthony Jeuland - Armée de l'Air

photo Anthony Jeuland - Armée de l'Air

Une préparation avant le salon du Bourget

 

Pour préparer au mieux leur mission, les pompiers se sont retrouvés au centre de formation des techniciens de la sécurité de l’armée de l’air (CFTSAA) de la base aérienne 120 de Cazaux, durant une semaine. « Au programme : révision des techniques et tactiques d’intervention en milieu aéronautique sur avions d’armes et de transport », explique le major Jean-Jacques, du CFTSAA. Pour cela, ils se sont entraînés sur les deux simulateurs de l’aire à feux à gaz. Deux maquettes, un Mirage 2000 et un avion de transport, leur permettent de s’entraîner sur différents types de feux : feux de train d’atterrissage, de moteurs, de cockpit ou de soutes. L’opportunité de s’exercer aussi à des manœuvres d’extraction et de sauvetage d’équipage.

 

photo Anthony Jeuland - Armée de l'Air

photo Anthony Jeuland - Armée de l'Air

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories