Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 13:50
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

03/06/2015 Armée de l'air

 

Du 22 mai au 5 juin 2015, une centaine d’aéronefs multiplient des missions sur le théâtre nordique à l’occasion de la deuxième édition d’«Arctic Challenge Exercise» (ACE).

 

Avec plus de 4000 participants provenant de neuf nations (Allemagne, États-Unis, France, Finlande, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède et Suisse), ACE 2015 est l’un des plus grands exercices en Europe. « Aucune base en Europe ne peut accueillir un tel dispositif, explique le lieutenant-colonel Isaac, commandant le détachement air (Détair) français. Le stationnement des différents escadrons est réparti entre les bases aériennes de Bodø en Norvège, de Rovaniemi en Finlande et de Kallax en Suède. »

 

108 aviateurs de l’armée de l’air ont été déployés sur la base de Rovaniemi, en Laponie finlandaise. Ils ont mis en place six Mirage 2000 (quatre 2000-5, un 2000 C et un 2000 B). Le détachement français comprend du personnel du groupe de chasse 1/2 « Cigognes » de Luxeuil, de l’escadron de chasse 2/5 « Île–de-France » d’Orange et des escadrons de soutien technique aéronautique. Le Détair est également composé de spécialistes de l’escadron de programmation et d'instruction de guerre électronique (EPIGE) de Mont-de-Marsan, de commandos de l’air, du personnel médical, et de techniciens des systèmes d’information et de communications aéronautiques. « Nous avons également un jeune pilote de l’unité qui est détaché à Bodø en Norvège, précise le lieutenant-colonel. Il représente le détachement français auprès du commandement de l’exercice. Il prend part à l’animation de l’exercice et exprime nos desiderata en fonction de nos capacités et besoins d’entraînement. »

 

Chaque jour, trois vagues de chasseurs s’envolent vers les vastes zones d’entraînement. La première vague est réservée aux entraînements locaux. Les escadrons finlandais, français et suédois réalisent des missions conjointes depuis la base de Rovaniemi. La deuxième, quant à elle, met en musique près d’une centaine d’avions dans un scénario complexe. Le Mission Commander (chef de mission) orchestre son plan de bataille par l’intermédiaire de la visioconférence pour pallier l’éloignement des trois bases de stationnement. Pour finir, un troisième tour, l’« extra », permet aux avions français d’optimiser leur entraînement. Les pilotes de Mirage 2000 de Luxeuil et d’Orange se confrontent alors dans des configurations d’entraînement diverses et variées.

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories