Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 17:00
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

15/06/2015 Armée de l'air

 

Lundi 15 juin 2015, cinq mécaniciens de l’US Air Force ont été récompensés pour avoir porté assistance, au péril de leurs vies, aux aviateurs français frappés par le drame d’Albacete (Espagne).

 

Une cérémonie militaire s’est déroulée lors de l’ouverture du salon aéronautique du Bourget, sous la présidence de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, en présence de Mme Deborah Lee James, secrétaire de l’US Air Force, du général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA) et du général Frank Gorenc, chef du commandement aérien allié et de l'armée de l'air des États-Unis en Europe et en Afrique.

Le Staff Sergent Greggory Swarz a été décoré de la Légion d’honneur des mains du ministre de la Défense. Quatre autres mécaniciens ont quant à eux été récompensés par la médaille de la Défense nationale échelon or : le sergent John Escalante, le sergent Elie Gordon, le sergent Jonathan MacNelly et le caporal Matthew Jeffers.

« Nous voulions montrer la reconnaissance de l’armée de l’air pour les actes d’héroïsme de ces aviateurs américains, témoigne le général Mercier. Nous avons bénéficié de la présence du général Gorenc et de Mme Deborah Lee James. C’est une illustration parfaite de la longue amitié qui unit nos deux armées de l’air. Nous avons eu maintes fois l’opportunité d’opérer ensemble depuis la création de l’escadrille La Fayette dont nous célébrerons le centenaire l’année prochaine. »

 

Des actes héroïques

Le 26 janvier 2015, un F16 grec participant au stage Tactical Leadership Programme (TLP) s’écrase sur la base aérienne d’Albacete, peu après son décollage. Sur le tarmac, des aviateurs français sont heurtés de plein fouet. Neuf d’entre eux décèdent, tandis que plusieurs sont grièvement blessés. N’écoutant que leur courage, des militaires des nations alliées portent secours aux victimes. Au péril de leur vie, ils extraient plusieurs personnes des flammes. À lui seul, le Staff Sergent Greggory Swarz sauve trois aviateurs français.

Empreint d’humilité, il déclare être « extrêmement honoré par cette distinction.  » Le mécanicien américain ne parle pas d’héroïsme : « Dans une telle situation, je n’ai fait que réagir instinctivement comme n’importe quel être humain. J’étais vraiment effrayé, j’entendais des explosions autour de moi. Je n’ai pas eu le temps de réfléchir. J’ai simplement agi comme j’aurais aimé qu’on le fasse si je m’étais retrouvé prisonnier des flammes. »

 

Histoire d’un sauvetage

Le Staff Sergent Greggory Swarz se souvient parfaitement de cette tragique journée de janvier. Il nous en livre le récit : « Je réalisais une opération de maintenance sur un avion de chasse américain, lorsque j’ai entendu une grosse explosion. J’ai entendu des cris autour de moi et j’ai vu des militaires courir. Il y avait des flammes immenses sur la zone occupée par les Français. Je me suis précipité. C’est alors que j’ai aperçu des silhouettes à travers la fournaise. J’ai pu extraire un premier aviateur français, puis un second. Je suis ensuite retourné en secourir un troisième, dont la main avait été sectionnée. J’ai immédiatement utilisé la ceinture de mon treillis pour stopper l’hémorragie. En raison de la fumée et de la fatigue qui commençait à me gagner, je suis tombé plusieurs fois au sol. J’ai appelé à l’aide et c’est à ce moment-là que mes collègues m’ont prêté main forte. » 

 

Des liens continus depuis l’accident

Suite au drame d’Albacete, le Staff Sergent Swarz est resté en contact avec les blessés. « Pas un jour ne se passe sans que je pense à eux. J’ai régulièrement eu des nouvelles grâce à la compagne d’une des victimes dont l’état était grave. Quelques semaines après l’accident, l’un deux m’a même envoyé une lettre qui m’a beaucoup ému. »

Le sergent Greggory Swarz, appartient à la 492nd Aircraft Maintenance Unit. Il est mécanicien spécialisé dans les systèmes électroniques. Son unité est stationnée sur la base de Lakenheath en Angleterre. Il est né en Sicile, où il a grandi jusqu’à ses 12 ans. Il a ensuite déménagé au Portugal, puis aux États-Unis où il s’est engagé dans l’US Air Force.

 

Des aviateurs français bientôt à l’honneur

Lors de cette cérémonie, le général Mercier a également confié qu’une cérémonie serait prochainement organisée pour rendre hommage à des aviateurs français qui se sont illustrés par des actes d’héroïsme.

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories