Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 10:45
photos D. Payet - 5e RIAOM

photos D. Payet - 5e RIAOM

 

16/06/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 5e régiment interarmes d’outre-mer (RIAOM) a honoré ses deux unités en mission courte durée le 11 juin 2015 sur la place d’armes de Gabode 3 avant leur retour en France fin juin-début juillet 2015. La plupart des soldats de la 1e compagnie et de la 6e compagnie d’appui se sont vus remettre les brevets de l’école du désert. Après un ordre du jour du colonel Despouys, chef de corps, les commandants d’unités ont remis leur fanion avant de défiler devant le régiment et les troupes américaines assistant à la cérémonie.

 

Trois militaires américains ont été mis à l’honneur en présence du colonel Kriesel, chef d’état-major (chief of staff CJTF HOA - commandement des forces militaires américaines dans la corne de l’Afrique). La médaille de la défense nationale, échelon argent, avec agrafe troupes de marine a en effet été remise, à titre exceptionnel, par le colonel Despouys, chef de corps du 5e RIAOM, au nom du ministre de la Défense, à trois soldats du 404e bataillon d’actions civilo-militaires pour avoir porté secours à un militaire français.

 

Le 14 février 2015, sur la route menant à Djibouti, le soldat de 1ère classe Thibaut du 1er Régiment de Spahis en mission au 3e escadron du 5e RIAOM, a heurté de plein fouet un pick-up, alors qu’il circulait en quad. Le sergent-chef Geoffrey, le sergent Robert, et le caporal-chef Roma passant sur le même axe ont été les premiers témoins du violent accident. Mettant d’abord hors de danger le militaire français, ils ont ensuite participé aux premiers secours. La qualité des gestes effectués et la réactivité dont les 3 militaires américains ont fait preuve ont contribué à sauver la vie du soldat français.

 

Cette action est un exemple de la remarquable fraternité d’arme qui règne entre militaires américains et français. Elle s’exprime également au cours des nombreuses activités réalisées en commun. Ces deux dernières années, le 5e RIAOM a mené huit exercices interalliés avec les bataillons 1.63, 2.16 et 1.77, ainsi qu’avec les 22e et 24e Marine Expeditionary Unit. D’autre part, les militaires français ont partagé leur expertise du combat en zone désertique et 262 soldats américains ont été brevetés à l’Ecole du désert.

 

En conformité avec le traité de coopération de défense signé en 2011 avec la République de Djibouti, les FFDj constituent une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Est. A ce titre, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise. Par ailleurs, dans le cadre de leurs activités de coopération opérationnelle, les Forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent leurs partenaires africains dans le renforcement de leurs capacités militaires et dans le maintien de leur aptitude à participer aux opérations de maintien de la paix. Plusieurs fois par an, les FFDj participent ainsi à la formation de militaires africains dont les pays ont des accords bilatéraux avec la France.

photos D. Payet - 5e RIAOMphotos D. Payet - 5e RIAOMphotos D. Payet - 5e RIAOM
photos D. Payet - 5e RIAOM

photos D. Payet - 5e RIAOM

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories