Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 10:45
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

11/06/2015 Sources : État-major des armées

 

Echéance majeure de la mission Corymbe 129 de l’aviso Commandant l’Herminier, l’exercice NEMO 15.2 s’est déroulé entre le 26 et le 30 mai 2015 dans le golfe de Guinée. Planifié et récurent, cet exercice vise à entretenir et à renforcer la capacité des États riverains du golfe de Guinée à mener des actions coordonnées dans le domaine de la sécurité maritime mais également du secours d’urgence. NEMO 15.2 a ainsi impliqué la quasi-totalité des États riverains via leur marine ou instances maritimes : Gabon, Cameroun, Nigéria, Bénin, Togo, Ghana et Côte d’Ivoire.

 

Point de départ de l’exercice NEMO (Navy Exercise for Maritime Operations) : Port-Gentil, capitale économique du Gabon, où le Commandant l’Herminier était en escale du 21 au 26 mai 2015 pour prendre part au briefing et à une conférence de presse. L’occasion également d’effectuer de multiples activités, dont des instructions à la lutte anti-incendie en mer et à la plongée, une action civilo-militaire au profit d’un orphelinat de Port-Gentil et plusieurs rencontres sportives. Durant cette escale, les éléments français au Gabon (EFG) ont également encadré un stage d’aguerrissement organisé au bénéfice des membres de la brigade de protection du bord dans les environs de Libreville, au CAOME, centre d’aguerrissement outre-mer et étranger.

 

Le 26 mai 2015, à peine le bâtiment sorti du port, retentissait le coup d’envoi officiel de l’exercice NEMO 15.2 avec un premier exercice de visite mené par un patrouilleur gabonais. Le Commandant l’Herminier simulait un bâtiment de commerce suspecté de se livrer à des trafics illicites. Après cette première interaction, le navire mit le cap sur Douala, au Cameroun. Ce transit fut tout d’abord marqué par la rencontre d’opportunité avec le patrouilleur hauturier l’Adroit, mise à profit pour réaliser des manœuvres d’entraînement au ravitaillement à la mer puis, en début de nuit, par une rencontre programmée en haute mer avec le patrouilleur portugais Figueira da Foz, occasion pour nos alliés d’apporter leur participation à l’exercice NEMO.

 

Le lendemain, à quelques encablures de Douala (Cameroun), deux exercices se sont déroulés de façon quasi-simultanée à bord de l’aviso français. Tandis qu’un patrouilleur camerounais portait assistance au L’Herminier frappé fictivement par une voie d’eau importante en lui envoyant matériel et personnels, un patrouilleur gabonais effectuait à bord de l’aviso français un exercice de visite et d’enquête de pavillon.

 

NEMO 15.2 s’est poursuivi les jours suivants avec les participations successives, au cours d’exercices similaires, de navires du Togo, du Bénin et de la Côte d’Ivoire, où l’exercice s’est achevé le 30 mai 2015.

 

Au moment de clôturer NEMO 15.2 dont le débriefing s’est déroulé le 1er juin 2015 à Abidjan, le bilan était de l’avis de tous très positif. En effet, l’implication dont firent preuve les marins africains et leur capacité à agir conjointement ont permis de dérouler l’ensemble des différents scénarii dans leur intégralité.

 

NEMO, par le biais d’exercices réalistes axés sur la coopération entre États africains, vise à aider accompagner les marines riveraines du golfe de Guinée et favoriser la stabilité de la région. Cet exercice interallié majeur permet en outre d’exercer la coopération opérationnelle de la France avec ses partenaires dans une zone particulièrement sensible aux trafics illicites et aux actes de piraterie.

photo Marine Nationalephoto Marine Nationalephoto Marine Nationale
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories