Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 06:50
photo Undersea Defence Technology

photo Undersea Defence Technology

 

20/07/2015 par SITTA

 

La 28ème édition du salon UDT « Undersea Defence Technology » s’est déroulée à Rotterdam (Pays Bas), du 3 au 5 juin 2015 au palais des congrès « Ahoy ».

 

Ce salon a vocation à rassembler les sociétés majeures de la lutte sous la mer et de découvrir les dernières innovations en matière de défense et de technologies de ce domaine.

 

Le salon UDT Europe 2015 a attiré soixante six exposants provenant de quatorze pays incluant notamment, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Turquie, la Suède, le Royaume-Uni et la Norvège.

 

Forte de ses compétences industrielles reconnues à l’export et maîtrisant de nombreux savoir-faire, l’industrie navale française était notamment représentée par les sociétés DCNS et Alseamar. Ces dernières, se sont distinguées par l’affluence dans leurs stands tout au long de la manifestation et l’intérêt suscité par les professionnels du domaine maritime.

 

Rendez-vous est déjà pris pour la prochaine édition du salon « UDT Europe » qui se tiendra à Oslo (Norvège) du 1erau 3 juin 2016.

 

Parmi tous les matériels exposés au cours de cette édition, il convient de retenir :

 

Sous-marin A26 (Saab – Suède)

 

photo Saab

photo Saab

Prenant en compte le déplacement des conflits depuis la haute mer vers les zones littorales, Saab propose le A26, un sous-marin équipé d’un système de propulsion AIP et capable d’accomplir un large spectre de missions. Si les solutions proposées par le constructeur suédois permettent à l’A-26 de tenir la haute mer et d’y accomplir des missions de lutte anti-sous-marine et antisurface, des solutions innovantes lui confèrent une capacité à opérer près des côtes. Les missions d’acquisition du renseignement, de guerre des mines entrent dans ce cadre et sont facilitées par l’emploi d’un ROV (Remotly operated vehicle) mis en œuvre par le biais d’un sas situé en partie avant du sous-marin : le Saab’s Multimission Portal. Ce sas permet également la mise en œuvre de nageurs de combat, ouvrant ainsi le champ des opérations spéciales. Posé sur le fond de l’océan, le sous-marin devient indétectable grâce à la forme de carène au design Stealth et son revêtement anéchoïde. L’encapsulage des auxiliaires les plus bruyants, le montage sur des berceaux découplés, la réduction de la vitesse de circulation des fluides dans les circuits internes du bâtiment, garantissent la maitrise du niveau de bruit. Fidèle à Kockums, l’AIP modernisé reprend la technologie de type Stirling, éprouvée et jugée très sure, et contribue à la discrétion du sous-marin ainsi qu’au confort de l’équipage. La résistance aux dommages de combat a fait l’objet d’une attention particulière. Le choix des matériaux, leur usinage et l’assemblage garantissent répondent aux exigences les plus sévères.

 

Propulsion AIP, qualités manœuvrières remarquables et discrétion acoustique poussée, endurance de 45 jours, sonars et senseurs optoélectroniques et électromagnétiques performants font notamment de l’A26 un excellent outil qui autorise la mise en application d’une politique navale de défense tant en haute mer qu’aux abords du littoral.

 

Softwares pour gliders et ROV (Seebyte – Royaume Uni).

 

CoPilot software - photo SeeByte

CoPilot software - photo SeeByte

S’appuyant sur son expérience dans les domaines Oil & Gas, la société SeeByte, dont le siège se trouve en Ecosse à Edimbourg, propose des solutions logicielles qui s’adaptent à tous les types de ROV et Unmanned Maritime System (UMS). Les softwares développés permettent, en premier lieu, le planning des missions et l’optimisation du déroulement de celles-ci. Si les logiciels assurent le contrôle de l’immersion, du cap et de la poussée des moteurs, la société SeeByte dote également les UMS d’une capacité logicielle de discrimination des obstacles sous-marins. Grace aux éléments programmés, la machine est alors capable d’appréhender le milieu dans lequel elle évolue, de réagir en temps réel et de modifier de façon autonome sa trajectoire pour éviter l’obstacle tout en poursuivant sa mission.

 

Les logiciels implantés par Seebyte prennent en charge les différents de senseurs existants pour permettre la collecte des données. Ces données sont géoréférencées et stockées de façon optimale pour permettre leur traitement ultérieur à terre.

 

Les interfaces de maintenance simplifiées laissent une certaine latitude aux opérateurs et donne à la plateforme, qui utilise les solutions Seebyte, une grande souplesse d’emploi et réduit les périodes d’indisponibilité au profit des opérations.

 

19 marines dans le monde utilisent actuellement les solutions informatiques proposées par Seebyte.

 

Véhicule sous marin à vocation spéciale (Ortega - Pays Bas)

 

Ortega Mk. 1A

Ortega Mk. 1A

Né de l’esprit d’un designer venu du constructeur automobile Volvo, le véhicule Ortega Mk. 1A est un submersible destiné aux forces spéciales. Equipé d’un ballast permettant d’ajuster la flottabilité, capable de parcourir 41 miles nautiques à la vitesse maximale de 6 nd, la motorisation électrique confère à ce véhicule sous-marin une grande discrétion. Une conception qui fait appel aux matériaux composites ainsi qu’une forme de carène atténuant les réflexions des ondes sonar adverses le rendent quasi-indétectable. Sa capacité d’emport s’établit à 150 kg de matériel.

 

L’appareil respiratoire du pilote, en combinaison de plongée, est intégré au véhicule sous-marin. Trois autres modèles sont à l’étude : le Mk. 1B biplace, le Mk. 1C triplace et une version cargo. Le modèle biplace, et plus encore la version triplace développée à la demande des forces spéciales, atteint 125 milles nautiques d’autonomie. Le véhicule peut être abandonné sous l’eau pendant plusieurs semaines, alors même que les forces spéciales accomplissent leur mission.

 

Ce véhicule suffisamment rustique et léger, pour être aérotransporté, peut être équipé en option d’un sonar 3D facilitant l’accomplissement de la mission. L’intégration d’un ROV, commandé depuis ce submersible, est également à l’étude.

 

Munitions à super cavitation (DSG Technology - Norvège).

 

photo DSG Technology

photo DSG Technology

La société DSG, implantée au Royaume Uni, propose des munitions évoluant sous l’eau à grande vitesse selon les principes de la super cavitation. La forme de l’ogive permet à la munition de contrôler l’évolution de l’enveloppe de gaz qui l’entoure, et ainsi de gagner en vitesse et en portée sous l’eau. Les portées maximales sont de 2 200 m dans l’air et 60 m dans l’eau.

 

Ce type de munitions, d’un calibre compris entre 5,56 et 12,7 mm, peut être utilisé dans des armes standard, sans qu’aucune modification ne soit nécessaire. Destinées initialement aux forces spéciales, ces munitions font preuve d’une grande polyvalence : le franchissement du dioptre peut s’effectuer dans les deux sens et ces munitions peuvent donc être tirées depuis le milieu sous-marin vers une cible située en surface ou, à l’inverse, depuis la surface vers un but immergé. Les applications sont multiples. A vocation anti-personnel ou anti matériel, elles peuvent constituer un système de défense anti-torpilles ou de lutte contre les mines de proximité (hard kill), voire d’avertissement face à un sous-marin (soft kill). Des munitions de plus fort calibre, de 20 et 30 mm, sont en cours de développement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories