Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 07:30
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

12/08/2015 Sources : État-major des armées

 

En juillet 2015, le colonel Olivier a pris la relève du capitaine de vaisseau Yann, devenant ainsi le numéro 2 des opérations du CJTF-OIR (1). Ils nous expliquent le quotidien du NR, le représentant national français au Koweït pour l’opération Chammal et adjoint opération à l’état-major de la coalition pour l’opération Inherent Resolve.

 

Tout d'abord, qu'est-ce que le CJTF-OIR ? "C'est l'état-major d'une force multinationale interarmées dont le rôle consiste à organiser la lutte contre Daech. Et ici au Koweït, dans cet état-major, chaque fonction de l'opération est précisément identifiée entre les opérations en cours, la planification, la logistique, les moyens SIC d'information et de communication, les fonctions personnels, finances, etc. Chacune de ces fonctions est identifiée par un numéro, précédé de 2 lettres, CJ, pour "Combined Joint", ce qui en anglais signifie respectivement "interalliés" ou "multinationales" et "interarmées", Terre, Air et Marine" précise le capitaine de vaisseau Yann. Et le colonel Olivier de reprendre :"Les numéros vont donc codifier les fonctions, comme vient de le préciser Yann. Ici au Koweït, je suis, à la suite de Yann, le CJ3 Deputy Commander du CJTF, le commandant en second (Deputy) pour toutes les opérations multinationales interarmées, le chiffre 3 étant le code pour les opérations. Cette numérotation des fonctions, vous la retrouvez partout, dans toutes les armées occidentales, c'est notre langage de militaire".

 

Ces représentants nationaux occupent donc une place à très haute responsabilité dans la coalition, pour l'opération Chammal. Ils décrivent leurs tâches plus en détails: "Il y a d'abord l'aspect fonctionnel, précise le colonel Olivier, s'assurer de la cohésion de la coalition, maintenir son niveau de connaissance de la situation pour suppléer le chef CJ3 en cas d'absence, représenter le chef CJ3 aux conférences de la coalition tant dans la préparation que dans la réalisation, valider les ordres particuliers d'opération, les "Frago" dans notre jargon, vers les IRKS (2) et les MESF (3), participer aux réunions opérationnelles ouvertes à ces mêmes IRKS et MESF, participer aux réunions du comité restreint CJ3 comprenant le chef CJ3, le chef JOC (4) et le chef manœuvre future, assister au point de situation quotidien du "CJ35", et puis, reprend le capitaine de vaisseau Yann, il y a le fond, le travail dans la durée, le sens du terme CJ3, les opérations interarmées et tout notre travail de soutien aux FSI, les Forces de sécurité irakiennes. Notre but, notre mission in fine, au-delà de la défaite de Daech qui constitue au quotidien notre objectif opérationnel, ce sur quoi nous réfléchissons avec nos camarades CJ5-Planification "planification à long terme", en étroite collaboration avec les officiels irakiens, c'est, au final, de permettre et de faciliter au mieux la reconstruction de l'Irak".

 

Tous les deux sont rompus aux opérations extérieures et aux participations multinationales : FORPRONU (Yougoslavie), KFOR (Kosovo), Héraclès(Afghanistan), Licorne (Côte d’Ivoire), Épervier (Tchad), Orcaella (Birmanie), FINUL (Liban), Unified Response (Haïti), CTF150 (lutte contre le terrorisme). Au CJTF-OIR, ces militaires expérimentés ont la double mission de faire partie des cadres du premier cercle de l'état-major interallié de la coalition et faire valoir la position de la France au sein de la coalition, et de constituer le point de contact et le relai indispensable entre le CJTF et les instances françaises de l'opération Chammal dans le golfe arabo-persique, à Paris ou à Tampa. À cela s’ajoute la mise en avant la participation française de Chammal dans l'opération Inherent Resolve. Et ils conservent en tête, en permanence, l’objectif à long terme d’un Irak stable, reconstruit sur des bases solides.

 

Le NR, chef des éléments français insérés au CJTF et de l'élément de soutien national, commande une douzaine de militaires français. S’ils pensent au slogan OIR « One Mission, Many Nations », ils sont avant tout les fers de lance de l'opération Chammal.

 

 

1  Le CJTF-OIR, le Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve : Force multinationale interarmées de l’opération Inherent Resolve

 

2  IRKS : Inherent Resolve Kinetic Support, ce sont les pays, dont la France, qui participent aux opérations aériennes

 

3  MESF : Middle East Stabilization Force, ce sont les pays participants d'une manière ou d'une autre à la coalition

 

4  JOC : Joint Operation Centre. Au même titre que l'état-major Chammal, le CJTF-OIR a également un JOC. Voir également la brève " Au cœur des opérations de Chammal, le JOC"

photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories