Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 16:55
[Portraits de l'été] Joseph Joffre, maréchal de France

 

27/08/2015  Thibault Duclos - DICOD

 

Napoléon Bonaparte, Charles de Gaulle… L’histoire militaire française est ponctuée par de nombreuses personnalités ayant marqué les esprits et trouvé place dans les livres d’histoire par leurs victoires sur les champs de bataille. Mais d’autres, souvent moins connus du grand public, ont également révolutionné l’arme qu’ils avaient choisi de servir ou réalisé des actions d’éclat. À l’occasion de l’été, la rédaction vous fait découvrir chaque jeudi une de ces figures. Aujourd’hui, focus sur Joseph Joffre, maréchal de France.

 

Joseph Joffre naît le 12 janvier 1852 à Rivesaltes (Languedoc-Roussillon). Il entre à l’École Polytechnique en 1869 en tant que benjamin de la promotion. Mais en 1870, sa scolarité est interrompue en raison du conflit franco-prussien. Il est mobilisé et combat dans les 8e, 4e et 21e régiments d’infanterie avec le grade de sous-lieutenant. En 1872, il entre à l’École d’application de l’artillerie et du génie, dont il fait sa spécialité. Douze ans plus tard, en 1884, le capitaine Joffre demande à partir en Extrême-Orient et se retrouve nommé à Formose (actuel Taïwan) où il est chargé de reprendre le contrôle du Tonkin aux Chinois. Sa réussite lui permet d’obtenir la légion d’honneur en 1885.

 

Joseph Joffre reste à l’étranger et part au Soudan Français (aujourd’hui Mali) en 1888, puis à Madagascar. Il devient général de brigade en 1901. Sa nouvelle situation lui permet d’entrer au Conseil supérieur de Guerre en 1910 et devient, un an après, chef d’État-Major des armées avec le titre de généralissime. Il s’agit d’un choix par défaut puisque les généraux Gallieni et Pau refusent le poste en raison de leur âge.

 

Le général Joffre est donc à la tête des forces françaises au début de la Première Guerre mondiale. Le généralissime est cependant contesté. Il n’a pas fait l’École de Guerre et ses méthodes de l’attaque à outrance inspirées des guerres napoléoniennes ont fait leur temps. Il remporte toutefois la Bataille de la Marne en septembre 1914. À ce moment, l’Allemagne avance rapidement sur le territoire français par la Lorraine et les Vosges mais cette victoire permet de stopper leur projet d’invasion rapide du pays. Cette bataille est à l’origine de la renommée actuelle de Joffre. Ses limites apparaissent au début de la guerre de tranchées. Le général Joffre réclame une armée en mouvement et des assauts toujours plus nombreux. Malheureusement, sa tactique génère peu de résultats pour un nombre de morts considérables, à Verdun et dans la Somme principalement.

 

Joseph Joffre est écarté de ses fonctions de chef d’État-Major en décembre 1916. Il doit renoncer à tout poste au sein du gouvernement en raison de son inimitié avec le nouveau ministre de la Guerre, le général Lyautey. En échange, il est fait maréchal de France. En avril 1917, il se rend aux États-Unis pour convaincre, avec réussite,  le président Woodrow Wilson de s’engager dans le conflit.

 

À la fin de la guerre, il est élu à l’Académie française. Il reprendra ses tournées à l’étranger dès 1920, en Europe de l’Est, aux États-Unis ou encore en Extrême-Orient. Il est accueilli en triomphe dans chacun des pays où il vient représenter la France. Il meurt le 3 janvier 1931 des suites d’une longue maladie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories