Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
Un Sukhoï Su-34 russe sur la base de Lattaquié. Photo Russia MoD

Un Sukhoï Su-34 russe sur la base de Lattaquié. Photo Russia MoD

 

12/11/2015 Par Frédéric Pons – Valeurs Actuelles

 

Syrie. L’intervention russe modifie la donne sur le terrain et la perception de la guerre en Occident. Elle permet surtout d’accélérer la transition politique.

 

Non content de vouloir bouger les lignes sur le front en matraquant sans répit les lignes des groupes rebelles, Vladimir Poutine donne aussi le tempo aux opérations occidentales et à la négociation internationale. L’intervention massive de son aviation, menée depuis le 30 septembre dans un mouvement puissant qui étonne les Occidentaux, change le rapport de force sur le terrain. Malgré les revers subis par l’armée syrienne, trop peu nombreuse pour tenir l’ensemble des fronts, les rebelles islamistes ont perdu du terrain. Leur pression sur Damas et Alep a faibli. Les accès de la région alaouite, le fief du régime Assad, sont en cours de dégagement.

 

Les effets du matraquage russe modifient aussi la perception de la situation par les Occidentaux. Coup sur coup, les États-Unis et la France viennent de renforcer leur dispositif au sein de la coalition anti-Dae’ch. Pour la première fois depuis le début de leur intervention, voilà treize mois, les États-Unis envoient des unités militaires dans le nord de la Syrie. Ces groupes de forces spéciales américaines n’interviendront pas directement dans les combats, assure le Pentagone. Ils permettront de guider les avions alliés au plus près de leurs cibles, même dans les zones habitées. Ils accompagneront aussi les combattants kurdes et rebelles “modérés” sur le front, pour coordonner leurs mouvements tactiques et les aider à mieux utiliser les armes qui leur ont été livrées.

 

La France a décidé de doubler son déploiement aérien dans le cadre des opérations contre l’État islamique (EI). L’envoi du groupe aéronaval français en Méditerranée orientale, autour du porte-avions Charles-de-Gaulle, a été annoncé le 5 novembre, à l’issue du conseil restreint de défense consacré à la situation en Syrie et en Irak. Il avait déjà été déployé contre Dae’ch, dans le Golfe, entre février et avril derniers. Aux douze avions déjà engagés sur le théâtre — six Rafale basés aux Émirats arabes unis et six Mirage basés en Jordanie — va donc s’ajouter la vingtaine d’appareils embarqués sur le porte-avions.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories