Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 11:40

restructuration-structures-commandement

 

21 mai 2012 Sean Kilpatrick - La Presse Canadienne

 

Chicago - Le premier ministre Stephen Harper a affirmé lundi qu'il n'y aura plus de militaires canadiens en Afghanistan après 2014.

 

Il a toutefois indiqué que le Canada continuera à soutenir financièrement l'armée afghane grâce à une aide de 110 millions$ par an pour les trois prochaines années.

 

La contribution du Canada est généreuse et elle constitue un encouragement pour les autres nations à emboîter le pas, selon le premier ministre.

 

Les estimations prévoient que l'Afghanistan devra débourser 4,1 milliards$ par an pour faire fonctionner ses forces de sécurité une fois que la coalition dirigée par l'OTAN se retirera, en 2014.

 

Certains espéraient que le Canada envisager la possibilité de maintenir des effectifs sur place après 2014 pour continuer à contribuer à la formation de l'armée afghane. Mais le premier ministre Harper a confirmé lundi à Chicago que la date limite serait maintenue.

 

Il a dit qu'il ne s'agissait pas là d'un abandon de l'Afghanistan, mais plutôt d'un transfert de responsabilités aux Afghans.

 

M. Harper a fait ces déclarations lors de la deuxième et dernière journée du sommet de l'OTAN, à Chicago.

 

«Un fardeau» pour la communauté internationale

 

Par ailleurs, le président américain Barack Obama s'est entretenu avec son homologue afghan, Hamid Karzaï, en marge du sommet, dimanche. M. Obama a soutenu que les membres de l'OTAN s'étaient entendus sur une «vision» de l'Afghanistan pour l'après 2014, ajoutant qu'il ferait pression auprès des leaders pour mettre en oeuvre cette stratégie. Le président Karzaï a de son côté soutenu que le transfert de la sécurité signifierait que son pays ne représentera «plus un fardeau» pour le reste de la communauté internationale.

 

«Je crois que l'OTAN doit demeurer un partenaire crucial des Afghans pour s'assurer que la sécurité ne se dégrade pas, a plaidé de son côté le ministre MacKay. Mais il y a aussi d'importantes obligations auxquelles le président Karzaï devra répondre, comme la gouvernance et la corruption.»

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories