Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 17:30

http://www.latribune.fr/getCrop.php?ID=3355692&ext=jpg&W=600&H=280&ptr=0

 

29/04/2011 par Fabrice Gliszczynski - Source : La Tribune.fr

 

Le Rafale de Dassault et le Typhoon d'Eurofighter sont en finale pour le contrat de 126 avions de combat. EADS est actionnaire des deux constructeurs à 46%.

 

EADS est aujourd'hui le seul à être certain de tirer des bénéfices l'énorme contrat de 126 avions de chasses (voir à terme 200 ou plus) qu'entend signer l'Inde. C'est le clin d'oeil qui ressort de la "short list" de New Delhi quatre ans après le lancement de l'appel d'offres sur lequel avait postulé tous les géants mondiaux du secteur : le Rafale de Dassault et l'Eurofighter Typhoon construit par le consortium Eurofighter vont se retrouver en finale pour rafler un marché de 12 milliards de dollars. Ironie de l'histoire, EADS est actionnaire dans les mêmes proportions (46%) dans Dassault et Eurofighter (aux côtés de BAE Systems, et Finmeccannica). Même si le groupe européen d'aéronautique et de défense européen n'a aucun mot à dire chez Dassault, alors que l'Eurofighter fait bel et bien partie de la stratégie de Cassidian, l'entité Défense d'EADS, basé en Allemagne.

 

Cette finale pour le gros appel d'offres en matière d'avions de chasse depuis quinze ans est une surprise. "Si l'Eurofighter n'est pas une surprise parce qu'il aurait permis d'établir une liste équilibrée face un avion américain, la présence du Rafale et l'absence d'appareils américains constituent une surprise", explique un analyste.

 

Match politique

 

Aucun des deux appareils américains (le F-16 de Lockheed Martin et le F-18 de Boeing) n'a en effet été retenu. "Nous sommes profondément déçus", a réagi l'ambassadeur américain en Inde Timothy Roemer. Un revers de taille après la visite de trois jours en Inde de Barak Obama. Outre les Américains, le russe MIG est passé à la trappe alors que les MIG 21 composent une grande partie de la flotte de l'armée de l'air indiene (avec des Mirages de Dassault). Le Gripen du Suédois Saab aussi.

 

Derrière le match Rafale-Eurofigther va se jouer celui du politique entre un avion français et un avion européen. "Est-ce l'Inde veut privilégier ses relations avec la France ou avec quatre grands pays de l'Union ? La réponse donnera probablement le nom du vainqueur", explique un expert.

 

Certains estiment par ailleurs que le gouvernement indien pourrait également intégrer dans son choix le marché des rétrofit de ses avions actuels. "Ce marché pourrait être accordé à Dassault et celui des avions neufs à Eurofighter", n'exclut pas un analyste. Mais la taille de ces marchés sont complètement différents.

 

Selon les termes du contrat que prévoit de signer l'Inde, dix-huit appareils seraient achetés directement aux avionneurs d'ici à 2012, les 108 restants devant être construits en Inde. Pour autant, la décision finale pourrait prendre du temps. De nombreux appels d'offres dans le secteur sont restés bloqués pendant des années en Inde.

Partager cet article

Repost 0
Published by RP Defense - dans Asia & Pacific
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories