Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 09:44

BPC Dixmude 23.01.2013 photo Marine Nationale

Le Dixmude appareille pour projeter hommes, véhicules et matériel – dont une partie a pris

place sur le pont d’envol – sur le théâtre d’opération Serval.

Crédits photo/ Marine nationale/ FOSIT Toulon

 

25 janvier 2013, 01:09 Par BPC Dixmude

 

Le Dixmude a pris l’alerte pour un départ à quarante-huit heures afin de soutenir le dispositif militaire français déployé dans le cadre de l’opération Serval en milieu de semaine dernière. Quelques jours après, décision était prise que le BPC partirait pour une mission de transport opérationnel, afin de réaliser un acheminement stratégique vers le théâtre d’opération Serval. C’est ainsi que le Dixmude a appareillé lundi 21 janvier avec à son bord des éléments de l’armée de Terre composant un GTIA (groupement tactique inter-armes). Des militaires de plusieurs régiments et de nombreux véhicules de tous types composent la force embarquée.

2013MTLN007_001_148.jpg
Des VAB (véhicule de l’avant blindé) embarquent par la porte du radier du Dixmude, le dimanche 20 janvier.
Crédits photo/ Marine nationale/ FOSIT Toulon

 

Dès le déclenchement de l’alerte, l’officier chargement du bord, en liaison avec les différents régiments, les État-major parisiens et le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) a défini un plan de chargement, afin d’embarquer et de répartir les véhicules et le matériel des régiments composant le GTIA 2 aux différents ponts et dans les nombreux hangars du navire. Suivant ce plan, les manœuvriers se sont relayés toute la journée et la nuit, dimanche, afin d’embarquer véhicules, matériel et containers. Les « maneus » ont embarqué des matériels de nouvelle génération à cette occasion, puisque des VBCI ont pour la première fois pris place dans les hangars du Dixmude, bâtiment amphibie de nouvelle génération, également. Dans le même temps, les fusiliers-marins du bureau du service courant contribuaient à l’embarquement et à l’installation des personnels. Pour de nombreux militaires issus de ces régiments, il s’agit là du premier embarquement. Bien que certains « terriens » soient mis à contribution pour participer à l’entretien du navire, tous les membres de l’équipage s’investissent au quotidien pour leur offrir le meilleur accueil et leur faire bénéficier du confort du bord.

DXM___AMX10_2.JPG
Un marin du Dixmude regarde un char AMX-10 saisiné dans le hangar véhicules inférieur.
Crédits photo/ Marine nationale / ASP Pierre Gladieux

Camions_pont_envol_2.JPG
Afin de transporter le plus grand nombre de véhicules possibles, l’avant du pont

d’envol a été utilisé pour le stockage de camions du GTIA.

Crédits photo/ Marine nationale/ ASP Pierre Gladieux

 

Venus de la France entière – de Clermont-Ferrand à Poitiers – plusieurs régiments, rattachés à différentes brigades, ont donc embarqué sur le Dixmude afin d’être projetés sur le théâtre d’opération malien. L’équipage du BPC, renforcé pour l’occasion, conduit une opération jusqu’ici inédite pour ce type de bâtiment amphibie très polyvalent. C’est en effet la première fois qu’un BPC est déployé en mission de transport opérationnel, avec un tel chargement et que ses ponts et hangars sont occupés de la sorte. Du radier au pont d’envol, dans les postes des ponts 1, 2 et 3, le camouflage des véhicules et des treillis est visible partout. L’équipage du Dixmude, démontre une nouvelle fois ses capacités d’accueil et l’étendue des possibilités opérationnelles offertes par les BPC. Outre la rapidité et la souplesse dont on fait preuve les membres de l’équipage pour se préparer au départ, la ZEM, la zone état-major, a également été configurée de sorte que l’état-major du GTIA puisse profiter également des structures de commandement du navire.

Instruction_en_ZEM.jpg
Instruction pour les troupes, dans la zone état-major du Dixmude.

Le transit est valorisé par l’utilisation des moyens mis à disposition des hommes

composant le GTIA. Crédits photo/ Marine nationale/ ASP Pierre Gladieux

 

Durant le transit entre Toulon et le port d’arrivée, troupes de l’armée de Terre et membres de l’équipage du Dixmude apprennent à travailler ensemble, partageant leurs méthodes et mettant en commun leur organisation. C’est l’occasion pour ces deux armées de se découvrir et de mieux se connaître, ce qui passe notamment par des visites du bord et des présentations de matériel… de même que par le partage de la salle de sport et des salles à manger. Le maintien en condition opérationnelle et la régénération de leurs frères d’armes restent des priorités pour les membres de l’équipage, qui accompagnent au mieux leurs camarades qui vont bientôt se battre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories