Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 08:50

Super Puma - Eurocopter

 

24/01/2013 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

La filiale hélicoptériste d'EADS a augmenté son chiffre d'affaires de 15 % par rapport à 2011, atteignant un record de ventes à 6,3 milliards d'euros. Une réussite qui s'explique par la stratégie mise en place dans les services, dont la part dans le chiffre d'affaire global s'est élevée l'an dernier à 42 %.

 

Dans toutes les filiales d'EADS, les records tombent les uns après les autres. Après Airbus, Aerolia, ATR qui ont dévoilé des niveaux de livraisons et/ou de chiffre d'affaires jamais atteints... c'est au tour d'Eurocopter d'afficher un chiffre d'affaires record en 2012. La filiale hélicoptériste a enregistré l'an dernier des ventes qui se sont élevées à 6,3 milliards d'euros, en hausse de 15 % par rapport à 2011 (5,4 milliards d'euros, ce qui était déjà un record). Bref pour Eurocopter et son PDG, Lutz Bertling, l'année dernière a complètement fait oublier la crise financière, qui avait fait chuter les prises de commandes notamment dans le civil à 4,3 milliards en 2010 (contre 5,8 milliards en 2009).

 

Eurocopter revendique 44 % des livraisons sur le marché mondial des hélicoptères civils et parapublics, comprenant police et services d'urgence (pour un marché de 750 hélicoptères) en 2012, loin devant l'américain Bell Helicopter (25 %) et l'Italien Agusta Westland (16 %). Rien qu'aux Etats-Unis, "nous avons plus de 50 % du marché", s'est réjoui Lutz Bertling. Sur le marché militaire (pour un marché de 698 appareils), l'hélicoptériste européen arrive en 3e position avec 18 % de parts de marché, derrière l'américain Sikorsky et les constructeurs russes qui ont chacun 24 %. Affichant un taux de croissance cumulé d'environ 9 % depuis 2006, l'entreprise s'affiche "comme l'un des plus grands succès de l'industrie européenne", a fait valoir Eurocopter dans un communiqué.

 

Les commandes redécollent

 

Les prises de commandes consolidées en 2012 portent sur 469 appareils (45 %) et des services (47 %), pour une valeur de 5,4 milliards d'euros, ce qui représente la troisième augmentation annuelle consécutive depuis 2010 (346 hélicoptères commandés en 2010, 457 en 2011). Le montant total des prises de commandes a atteint son second meillleur résultat historique et "marque le retour aux niveaux d'avant la crise de 2008", a expliqué Lutz bertling. Les ventes ont notamment été stimulées par les 249 commandes d'hélicoptères de la famille Ecureuil/Fennec/EC130 et par les solides performances de la famille Super Puma (37 unités), affichant des commandes significatives passées dans le secteur pétrolier et gazier, dont un contrat cadre avec la compagnie de leasing Milestone Aviation Group pour seize EC225.

 

Une stratégie payante dans les services

 

La stratégie mise en place par la direction d'Eurocopter est en train de porter ses fruits grâce à une croissance importante des services (42 % du chiffre d'affaires en 2012) et 475 hélicoptères (49 %) livrés en 2012. "Eurocopter a franchi un nouveau cap en 2012, en passant du statut d'hélicoptériste à celui de fournisseur de solutions globales pour les missions héliportées, grâce à la modernisation de sa gamme de produits, assortie d'une offre de services élargie et d'une extension de sa présence mondiale", a ainsi confirmé le PDG d'Eurocopter, Lutz Bertling. Les activités de services, développées agressivement depuis la crise, ont donc continué à progresser pour atteindre 42 % du total, contre 38 % un an plus tôt.

 

L'effort réalisé dans les services s'est également révélé payant au cours de l'année écoulée, avec, notamment  l'installation de cinq nouveaux simulateurs Full Flight, portant ainsi à vingt leur nombre total dans le monde, la création au Mexique, avec Turbomeca, d'un centre de formation à la maintenance moteurs, l'élargissement des capacités logistiques et MRO (maintenance, réparations et révisions) avec l'inauguration à Perth (Australie) d'un centre de support des industries pétrolière et gazière, l'expansion des capacités de maintenance des hélicoptères et le renforcement des capacités de la filiale d'Eurocopter au Japon, au sein de nouvelles installations sur l'aéroport de Kobe. Eurocopter a en outre poursuivi le développement de ses activités MRO (maintenance aéronautique) grâce à l'acquisition du canadien Vector Aerospace (400 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010). Cette opération a permis à Eurocopter d'augmenter sa présence à l'international et de proposer de nouvelles solutions, dont une offre de leasing, support et modernisation du Super Puma AS332. "La stratégie est payante. Nous allons continuer à croître dans le secteur des services", a confirmé Lutz Bertling.

 

Feuille de route en 2013

 

Les livraisons devraient augmenter de 15 % en 2013, prévoit le patron d'Eurocopter. Parmi les objectifs établis, figurent le maintien du rythme de livraison des hélicoptères Super Puma, Ecureuil, NH90 et Tigre, ainsi que la préparation à la montée en puissance du nouvel hélicoptère EC175 prometteur. "L'optimisation sera l'une des priorités d'Eurocopter pour l'année 2013", a-t-il expliqué.

 

Les marchés militaires difficiles

 

Dans le militaire, qui doit faire face à la réduction des budgets de défense, Lutz Bertling va tenter de tirer son épingle du jeu. Il espère être retenu pour remplacer les Kiowas, des hélicoptères entrés en service pendant la guerre du Vietnam. Le AAS-72X proposé à l'armée américaine "ne reviendrait pas beaucoup plus cher qu'une modernisation du Kiowa", a-t-il assuré. Selon la revue américaine National Defense, l'armée devrait décider dans les prochains mois si elle se contente de moderniser les Kiowas, construits par Bell, ou si elle lance un appel d'offres en 2014.

 

En Europe, Eurocopter ne s'attend pas à des annulations de commande significatives, ni en France ni en Allemagne. Le vice-président exécutif d'Eurocopter, Dominique Maudet, attend que la France confirme d'ici à la fin mars une commande de 34 hélicoptères NH-90. En Allemagne, Lutz Bertling négocie toujours avec Berlin une modification des commandes de l'armée allemande. "Les discussions sont très constructives", a-t-il assuré. Elles ont été facilitées selon lui par la livraison en urgence de quatre hélicoptères de combat Tigre déployés en Afghanistan. Enfin, l'Espagne a réduit ses commandes d'hélicoptères mais pas le montant des contrats, en demandant plus de support.

Partager cet article

Repost 0
Published by RP Defense - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories