Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 12:45

http://info-aviation.com/wp-content/uploads/2011/11/cp_appontage_drone_carousel.jpg

 

28 novembre 2011 par info-aviation

 

DCNS et Thales ont annoncé le 2 novembre le lancement de la phase complémentaire de la Démonstration technologique d’un système d’appontage et d’atterrissage pour drones (D2AD), qui vient de leur être notifiée par la Direction générale de l’armement (DGA).

 

Des essais en mer du démonstrateur sont prévus en 2012 sur une frégate de la Marine nationale avec le drone hélicoptère de Boeing, l’AH-6U Little Bird.

 

Cette notification fait suite au succès des essais d’atterrissage et d’appontage déjà effectués avec un Little Bird aux États-Unis, dans l’État du Nouveau-Mexique, en juin et juillet dernier en utilisant une plateforme mobile. C’est sur une remorque tractée (dotée d’une aire d’atterrissage de 25m²) que le drone de Boeing avait réalisé ses premiers « appontages » (photo).

 

Le drone AH-6U Little Bird est un engin de 2 tonnes, capable de transporter une charge utile de 350 kilos. Il a été développé par Boeing à partir de l’hélicoptère piloté MD 530.

 

L’étude D2AD s’inscrit dans le cadre des travaux de levée de risques des futurs programmes de drones tactiques pour la Marine nationale et l’armée de Terre. Le système doit démontrer sa capacité à intégrer toutes les contraintes opérationnelles inhérentes aux décollages, atterrissages et appontages (discrétion, environnement, état de mer …)

 

A l’issue des essais menés à terre, une campagne à la mer est prévue à bord d’un bâtiment de la Marine nationale.

 

Cette nouvelle phase de l’étude s’inscrit dans le cadre des travaux de levée de risques des futurs programmes de drones aériens tactiques menés par la DGA pour la Marine nationale et pour l’Armée de Terre.

 

Les prochains essais auront pour but d’effectuer des démonstrations d’appontage automatique d’un drone sur le pont d’une frégate en toute sécurité jusqu’à une mer forte, et ceci même par faible visibilité.

 

Ce système doit démontrer sa capacité à intégrer toutes les contraintes opérationnelles inhérentes aux décollages et aux appontages, de façon similaire à celles des hélicoptères pilotés, mais de manière complètement automatique.

 

Ce système de décollage, atterrissage et appontage automatique de drones est le fruit de l’expertise conjointe de Thales et de DCNS. Thales a la responsabilité du système de positionnement et de son interface avec le système de drone, de la fourniture d’un système de drone de démonstration et de l’asservissement du vecteur aérien sur une trajectoire. DCNS a la charge de la prédiction des mouvements de navire, du système de harponnage ainsi que de l’interface et l’intégration avec le navire.

 

Le système d’appontage automatique D2AD constitue une étape clef dans la montée en puissance de l’utilisation de drones hélicoptères par les forces navales, dans les opérations en mer et vers la terre. Il doit permettre de disposer d’un système d’appontage et d’atterrissage automatique, sans faire appel à un pilote externe, d’envisager l’emploi intensif de drones hélicoptères, à moindre coût et avec une plus grande sécurité.

 

En juillet 2011, l’US Navy était parvenu à faire apponter un F-18 sans pilote sur le porte-avions USS Eisenhower à partir du système de drone X-47.

 

Note : Le groupe DCNS est une entreprise qui conçoit et construit des navires armés, des systèmes de combat, des infrastructures portuaires, et assure le maintien en conditions opérationnelles des forces. DCNS est l’héritier des arsenaux français et de la direction des constructions et armes navales (DCAN devenue DCN en 1991). L’État français est actionnaire à hauteur de 75 %.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories