Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 16:50

Brave, nouveau design de bâtiment logistique

 

04/12/2012 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

La Direction générale de l'armement (DGA) a confié à DCNS un contrat de levée de risque d'environ cinq millions d'euros en vue de préparer le lancement d'un appel d'offre sur la construction de quatre pétroliers ravitailleurs pour la marine nationale, selon des sources concordantes. Un projet estimé à 1 milliard d'euros dont STX serait le grand bénéficiaire en cas de succès du chantier naval militaire.

 

Un petit contrat d'études confié à DCNS pourrait en cacher un gros... et même sauver le chantier naval STX. La Direction générale de l'armement (DGA) a confié à DCNS un contrat d'études, d'environ cinq millions d'euros, visant à définir unr cahier des charges pour préparer le lancement d'un appel d'offres sur la construction de quatre pétroliers ravitailleurs pour la marine nationale, selon des sources concordantes. Ce contrat est quant à lui estimé à un milliard d'euros. Si l'obtention de ce petit contrat ne préfigure pas d'un succès automatique pour DCNS au futur appel d'offres de construction de quatre navires, il lui confère néanmoins un avantage indéniable, selon les observateurs. En cas de succès, STX , le seul chantier naval à pouvoir accueillir ce type de projet en France, serait le grand bénéficiaire de ce programme au niveau de la charge de travail. En mars, un Comité ministériel des investissements de défense (CMI) avait annoncé le lancement du projet de renouvellement de la flotte

 

En 2011, la Marine disposait de quatre pétroliers ravitailleurs d'escadre de classe Durance, basés à Toulon. La Meuse est le plus ancien mais les trois plus récents, la Marne, le Var et la Somme disposent d'installations qui leur permettent d'embarquer un état major. La marine nationale avait engagé ses quatre pétroliers ravitailleurs dans l'opération Harmattan au cours de laquelles ils ont effectué près de 150 ravitaillements, dont une trentaine au profit de bâtiments étrangers.

 

STX en grande difficulté

 

La section FO des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) a demandé jeudi la nationalisation des chantiers, en grande difficulté économique, devant le silence de l'actionnaire majoritaire, le coréen STX. La direction des chantiers a annoncé à la mi-octobre 14.000 jours de "sous-charge" ces trois prochains mois, faute de nouvelles commandes. En grande difficulté depuis 2008, les anciens Chantiers de l'Atlantique, basés à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et spécialisés dans la construction de navires de grand gabarit, tournent au ralenti et n'ont enregistré aucune nouvelle commande depuis plus d'un an. STX France est détenu à 66,6 % par STX Europe (filiale du sud-coréen STX Shipbuilding) et à 33,3 % par l'Etat français. Le chantier fait également travailler des sous-traitants à raison de quelque 4.000 salariés.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories