Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 07:45

CEDEAO

 

08/04/2013 Par wassimagnon – koaci.com

 

Abidjan le 8 avril 2013 - Le coût du financement du bataillon logistique des Forces républicaines de Côte d’ivoire qui sera déployé dans le nord du Mali est reste inconnu. Dès que ce sujet est abordé, il est aussitôt balayé du revers de la main, comme c’est le cas avec le ministre de la Défense auprès du président de la république.

 

En attendant la fixation de la date de départ du bataillon logistique ivoirien au Mali, nombreux sont les ivoiriens qui certainement voudraient avoir une idée du coût du financement des 235 soldats FRCI qui effectueront le déplacement de Bamako.

 

« Ils ne sont pas encore partis. Pour le moment je ne saurai rien dire. Quand ils partiront, je vous donnerez les chiffres, » a déclaré Paul Koffi Koffi en réponse à une question d’un confrère qui voulait avoir une idée du coût financier de cette opération.

 

Certainement que le ministre de la Défense auprès du président ivoirien a voulu être prudent en donnant une telle réponse.

 

« Nous ne cherchons pas à savoir combien coûte ceci, combien coûte cela pour nos soldats. Ce que nous donnons déjà est suffisamment cher. C’est notre propre vie que nous donnons. Si je vous dis tout de suite qu’un vêlera coûte 32 francs, vous allez trouver que c’est cher, mais ce n’est pas cher face à l’ennemi, face au terroriste. Il ne doit pas avoir de limitation de moyens par rapport à cela. Ca coute cher c’est vrai, la défense coûte chère, je n’en disconviens. Nos soldats sont prêts, » a pour sa part déclaré, le chef d’Etat major de l’armée ivoirienne, Soumaïla Bakayoko semant du coup le doute dans l’esprit des ivoiriens avec cette réponse.

 

Par ailleurs, tous les deux remercient les partenaires de la Côte d’ivoire pour leurs contributions à la formation des FRCI.

 

«Aujourd’hui, c’est une réalité tout le monde a vu cela.Remerciement à nos partenaires qui nous ont aidé à constituer ce bataillon, notamment la France avec Licorne qui nous a permis de former nos hommes. Vous avez vu sur le terrain leur agilité et leur capacité de réaction et aussi les américains sur place on envoyé le matériel de transport et naturellement l’Onuci qui nous apporte le soutien nécessaire pour rendre réel le bataillon et opérationnel surtout pour qu’il puisse acquérir des connaissances pour aller sur le terrain, » a indiqué le ministre.

 

« Ils se sont accoutumés à l’ambiance qui les attend, les tirs de canons qui leur seront servis à Bamako au nord du Mali ils s’affolent plus. Je pense que mes hommes sont prêts pour aller aux côtés de leurs frères d’arme pour se battre au nord du Mali pour sa libération, » a déclaré le chef d’Etat major de l’armée ivoirienne en guise de conclusion.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories