Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 12:25

QE Class Nov 2010 (c) ACA source bmt.org

 

7 juin 2012 par Romain Mielcarek - ActuDéfense

 

Dans une interview accordée au site Defenseiq, Geoff Searle, directeur du programme de porte-avions de classe Queen Elizabeth, donne quelques nouvelles du géant de la Royal Navy. Au programme, le point sur le calendrier, sur les avions embarqués et sur l’impact économique pour les Grands Bretons.

 

Le Queen Elizabeth est attendu pour 2016 et le Prince of Wales pour 2018.

 

A la mi-mai, les premiers morceaux du puzzle étaient déjà assemblés dans les chantiers de Rosyth. Le porte-avions HMS Queen Elizabeth est déjà un beau bébé de quelques 13 000 tonnes qui n’en est pourtant qu’à la première de ses trois phases d’assemblage. Pendant ce temps, le petit frère, le HMS Prince of Wales, voit ses premiers éléments entrer en phase de construction. Geoff Searle, le directeur du programme, se dit optimiste malgré les multiples rebondissements de ces derniers mois : calendrier et budget devraient être tenus.

 

Les deux porte-avions géants de la Royal Navy ont en effet été au coeur des débats ces derniers temps. Alors que le ministère de la Défense britannique cherche à contrôler (couper ?) ses budgets, une réflexion a été entamée sur les aéronefs à embarquer. Une version catapultée du F-35 (F-35C) a en effet été envisagée en remplacement de celle à décollage court et appontage vertical (F-35B). Cette dernière, initialement prévue, sera finalement maintenue. Si elle offre un meilleur potentiel en matière d’autonomie comme d’armement, revenir en arrière coûterait trop cher. Pour le Queen Elizabeth, cela ne change pas grand chose puisque les décideurs avaient déjà décidé de le maintenir sous ce format.

 

Cela ne pose pas de grands changements en matière d’assemblage : le bâtiments peut accueillir aussi bien les éléments nécessaires à la mise en oeuvre de F-35B que de F-35C. Il y aurait évidemment un surcoût à l’installation des catapultes nécessaires à ce dernier. Mais cette mesure serait indispensable pour un travail simplifié avec la marine américaine et surtout, avec la française. Pour mémoire, Londres a renoncé au maintien de ces deux porte-aéronefs et dès la mise à flot du Prince of Wales, le Queen Elisabeth devrait prendre sa retraite et être rapidement proposé à la vente.

 

Revenir en arrière coûterait en effet une fortune : annuler le contrat aurait demandé de payer des pénalités aux industriels pour un montant de 3,5 milliards de livres. En attendant, la construction du Queen Elizabeth fait travailler 300 entreprises britanniques et 10 000 personnes. Pour l’industrie maritime, c’est inespéré. Reste que tout cela ne semble pas laisser présager grand chose de nouveau pour un éventuel rapprochement entre Paris et Londres pour ce qui est de partager un éventuel porte-avions.

Partager cet article

Repost 0
Published by RP Defense - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories