Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 15:39

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/essences/articles/conference-otan-russie-au-sea/conference-otan-russie-2012-au-sea/1871090-1-fre-FR/conference-otan-russie-2012-au-sea.jpg

 

17/07/2012 Ministère de la Défense

 

La conférence OTAN-Russie sur le thème de l’interopérabilité des carburants s’est tenue à Marseille et Toulon, les 18 et 19 juin 2012.

 

Ce rendez-vous annuel, accueilli traditionnellement par une nation membre de l’alliance ou par la Russie, a été organisé cette année par la France et plus particulièrement par le Service des essences des armées.

 

Le rapprochement entre l’OTAN et la Russie a été amorcé au début des années 1990, la relation prenant une forme plus officielle en 1997 avec la création du conseil conjoint permanent OTAN-Russie (CCP), destiné à favoriser le dialogue et la coopération bilatérale. Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, les relations entre l’OTAN et la Russie se sont renforcées et les deux partenaires remplacèrent, en 2002, le CCP par le conseil OTAN-Russie (COR) présidé par le secrétaire général de l’OTAN. Malgré des divergences entre les alliés et la Russie sur certains dossiers, le COR est animé d’un esprit de coopération pragmatique, esprit qui se décline au niveau des divers groupes de travail et conférences spécialisés, notamment dans le domaine de la logistique et du soutien pétrolier.

 

L’édition 2012 de la conférence relative à l’interopérabilité des carburants était co-présidée par Monsieur Philippe Van Exem, du secrétariat international de l’OTAN (Siège de l’OTAN, Bruxelles), et par le Docteur Yuri Pimenov, du 25e Institut de recherche en himmotologie (Ministère de la défense russe, Moscou). Elle regroupait 8 délégations nationales (Allemagne, Canada, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, Russie, République Tchèque), des représentants du NATO/IMS[1], de l’ACT[2] et du MLCC[3]. Une trentaine de spécialistes du soutien pétrolier et des carburants étaient ainsi réunis pour poursuivre les travaux d’élaboration d’un document cadre traitant de l’interopérabilité des carburants entre la Russie et l’OTAN, les travaux portant cette année plus particulièrement sur les carburants pour l’aviation. Il s’est agit notamment de confronter les procédures de l’OTAN et de la Russie en matière de maîtrise de la qualité de leurs carburants respectifs (F-35 et F-34 pour l’OTAN ; TS-1 et RT-1 pour la Russie), d’en comparer les caractéristiques et les méthodes d’analyses associées et de discuter des expériences de chaque partie en matière d’emploi croisé (carburants « OTAN » employés sur matériels russes et vice-versa).

 

Après un mot d’ouverture par le directeur central du SEA, la première journée, qui s’est déroulée au centre de conférence de Marseille, était consacrée aux exposés et débats sur le thème central de la conférence. Les travaux ont permis d’atteindre les objectifs fixés en faisant évoluer de façon significative le projet de document cadre sur l’interopérabilité des carburants et en définissant la procédure de révision de ce document.

 

La deuxième journée était dédiée aux visites et présentations techniques toujours très attendues dans ce type de conférence multinationale.

 

Les délégations ont passé une matinée entière sur le site SEA de Sainte-Marthe dans le 14earrondissement de Marseille où elles ont particulièrement apprécié le programme mis au point par le Laboratoire du SEA (LSEA, Marseille) et la Base pétrolière interarmées (BPIA, Chalon-sur-Saône). La BPIA exposait et présentait d’une façon détaillée une gamme de véhicules et de matériels pétroliers projetables. Le LSEA, au travers d’une visite ciblée de ses installations, avait pour objectif de faire appréhender la spécificité du SEA : l’existence sur un même site de l’ensemble des compétences du service en matière d’activités techniques liées aux produits et matériaux pétroliers (matériels d’analyses projetables, bancs d’essais mécaniques, station d’essai des filtres, équipements et méthodes d’analyse des caractéristiques physico-chimiques d’une large gamme de produits pétroliers et connexes, techniques d’essais des supports textiles revêtus et des élastomères, etc.). Une partie de l’après midi a été consacrée à la présentation et à la visite des installations du parc du Lazaret du dépôt essences marine de Toulon.

 

Ce rendez-vous majeur entre l’OTAN et la Russie pour le développement d’une coopération renforcée en matière de soutien pétrolier, a permis en outre, par son caractère multinational, de renforcer les liens et la compréhension mutuelle avec nos alliés.

 

_______

 

[1] NATO/International Military Staff – OTAN/Etat-major militaire international (Bruxelles, Belgique)

 

[2] Allied Command Transformation – Commandement allié Transformation (Norfolk, USA)

 

[3] Multinational Logistics Coordination Center - Centre de coordination de la logistique internationale (Prague, République Tchèque)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories