Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 12:55

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/terre/futur-site-terre-images/albums-photo/les-equipements-de-l-armee-de-terre/milan/milan-embarque-sur-un-vab/815712-1-fre-FR/milan-embarque-sur-un-vab.jpg

photo Armée de Terre

 

7 Septembre 2011 Jean-Dominique Merchet

 

Le groupe européen MBDA espère fournir le successeur du missile Milan

 

Lors d'un comité ministériel d'investissement, qui s'est tenu en juillet, le ministère de la Défense a décidé d"explorer en priorité la voie française" - selon les mots d'un proche du dossier - pour la succession du missile antichar Milan. Un pas supplémentaire, "la levée de risques", devrait être franchi dans les prochaines semaines.

 

La société MBDA (groupe EADS) revient de loin. Et notamment du rejet, par les opérationnels, de la dernière version du Milan (photo) au profit du missile américain Javelin, déployé en Afghanistan depuis le printemps. Missile qui avait été choisi au terme d'une compétition avec l'israélien Spike ER.

 

Le successeur du Milan, que les militaires appellent le MMP (missile moyenne portée), pourrait donc être le MMT (missile de milieu de trame) de MBDA. Il s'agit d'un engin guidée de deux manières : par infrarouge en mode titre-et-oublie - et par fibre optique, en mode piloté par le tireur.

 

Si le Milan a été retoqué par les militaires français, c'est parce qu'il est difficilement utilisable depuis un milieu confiné, à cause de l'éjection vers l'arrière d'une pièce lors du tir. Le Javelin américain n'a pas cet inconvénient, mais il en a d'autres, constatent ses utilisateurs. Notamment lorsqu'ils engagent des cibles froides. Le Javelin semble en effet avoir des difficultés, inhérentes à son système de guidage infrarouge. Parfait pour détruire un véhicule dont le moteur est chaud, il est plus difficile d'emploi contre un groupe d'insurgés retranchés derrière un muret ou dans une anfractuostié de montagne. L'expérience des contingents étrangers qui l'utilisent montre qu'il faut souvent tirer plusieurs missiles pour atteindre la cible. Ce qui pose des problèmes... financiers ! Chaque missile coute en effet plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories